Michel Turcotte reçoit le prix Etta St John Wileman

En reconnaissance de son leadership et de sa contribution au développement de carrière au Québec, au Canada et partout dans le monde depuis plus de 30 ans, Michel Turcotte a reçu le Prix Etta St. John Wileman au Congrès national en développement de carrière Cannexus17 le 24 janvier à Ottawa, devant un millier de ses pairs. Le prix rend hommage aux personnes qui ont consacré leur vie à l’avancement de la profession du développement de carrière. Marilyn Van Norman, Denis Pelletier, Norman Amundson, Mildred Cahill, Bryan Hiebert et Donald Lawson ont également reçu ce prix auparavant.

Jennifer Browne, présidente du conseil d’administration du CERIC, a remis le prix à M. Turcotte, en soulignant sa contribution importante. « Par les multiples partenariats, initiatives et occasions stratégiques qu’il a suscités, il a toujours cherché à s’assurer que des services de qualité soient fournis aux citoyens pour leur permettre d’exceller et les aider à contribuer à la société par le travail. Il va sans dire que bon nombre de Canadiens tirent profit, sans s’en douter, du savoir, de la vision et de la persévérance qui ont marqué sa carrière diversifiée », a déclaré Mme Browne.

Michel Turcotte reçoit le prix Etta St. John Wileman, qui récompense l’œuvre d’une vie en développement de carrière, des mains de Jennifer Browne, présidente du conseil d’administration du CERIC, au congrès Cannexus17.

À titre de gestionnaire, chercheur, conseiller et formateur, M. Turcotte a occupé durant 29 ans des postes clés au gouvernement fédéral, au ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences. Il a été un membre actif de divers conseils d’administration dans toutes les sphères du domaine, entre autres à l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ), à l’Association canadienne de counseling et de psychothérapie et à l’Association internationale d’orientation scolaire et professionnelle (AIOSP). De plus, il a joué un rôle prépondérant dans le cadre de colloques pancanadiens et mondiaux sur le développement de carrière et les politiques publiques, dans l’élaboration du Guide canadien des compétences pour les professionnels en développement de carrière et dans la création du Groupe de recherche canadien (GDRC) sur la pratique en développement de carrière fondée sur les données probantes.

M. Turcotte s’est distingué par l’élaboration et la mise en œuvre de modèles et d’outils pour l’orientation scolaire et professionnelle, et de programmes de formation et de certification pour les conseillers. Il a dirigé une recherche sur l’utilisation de l’information sur le marché du travail pour divers clients et a organisé des projets et des événements visant à améliorer la qualité des interventions et les compétences des intervenants en développement de carrière à l’échelle nationale et internationale, mis en évidence au Congrès International 2014 en orientation et développement de carrière de l’AIOSP, à Québec. Il a également rédigé et corédigé plusieurs articles portant sur le développement de la profession et des services à la population au Québec, au Canada et dans le monde.

Décerné moins d’une fois par année, le prix est donné au nom d’Etta St. John Wileman. Au début du 20e siècle, Mme Wileman s’est faite l’avocate du développement de carrière, du travail et du milieu de travail au Canada et a milité en leur faveur. Elle a aussi fermement défendu la mise sur pied d’un système national de bureaux d’emploi. Sa vision était claire et sans compromis : « Le travail est une obligation sociale qui doit être remplie afin que le travailleur et la société tirent tous deux profit d’une productivité constante ».