Guide d’accompagnement maintenant disponible pour le film Redirection sur les changements de carrière tardifs

Publié récemment, le documentaire Redirection: Movers, Shakers and Shifters (en anglais), qui examine le changement de carrière, la transition et le changement professionnel à un âge avancé, a désormais un guide d’accompagnement (en anglais). Avec le documentaire, le guide est destiné à être utilisé par les professionnels du développement de carrière dans leur travail auprès de clients âgés de 50 ans et plus. Le documentaire ainsi que le guide d’accompagnement font partie de l’initiative nationale de Redirection: travail et développement de carrière, également appelée Projet de redirection, menée par le Dr Suzanne Cook de l’Université York et financée par le CERIC.

Le guide contient des suggestions sur la façon d’intégrer le film dans des ateliers de counseling individuels ou de groupe ainsi que des questions de discussion recommandées. Le film est conçu pour stimuler le dialogue et la discussion sur les thèmes et les questions entourant le travail, le vieillissement et le développement carrière plus tard dans la vie.

Le documentaire de 33 minutes partage les histoires de cinq individus qui ont changé de travail à l’âge de 50 ans ou plus. Les participants décrivent les difficultés qu’ils ont vécues en passant à un nouvel emploi. Les facteurs motivant le changement de carrière diffèrent d’une personne à l’autre. Certains peuvent être obligés de changer d’emploi à un âge avancé, d’autres peuvent choisir de travailler pour s’épanouir, et d’autres encore peuvent avoir besoin de revenus supplémentaires.

Le terme de redirection se réfère à une nouvelle étape de la carrière qui émerge. La redirection est une alternative à la retraite à mesure que la vie active est prolongée. Ce changement se produit en raison des changements sociaux, démographiques, économiques et politiques au Canada.

Suzanne Cook, la productrice déléguée du film, est gérontologue sociale, spécialiste de l’éducation des adultes et professeure adjointe au Département de sociologie de l’Université York ainsi qu’au York’s Centre for Aging Research and Education. Elle est également membre de la faculté du Trent Centre for Aging & Society de l’Université Trent et la fondatrice de l’organisme Carpe Vitam.