Rapport annuel 2021

Rapport annuel 2021

Résilience et réinvention

Screenshot at Jun 09 11-45-35

Message de la direction

André Raymond
Président du conseil d’administration

Riz Ibrahim
Directeur général

C’est avec un certain sentiment d’espoir renouvelé que nous présentons ce rapport annuel à l’occasion de la 17e année d’activité du CERIC. L’espoir que les perturbations mondiales colossales causées par la pandémie sont en quelque sorte derrière nous; l’espoir que les choses qui nous ont séparés feront place à celles qui nous rassemblent; et l’espoir que la résilience affichée face à une période très éprouvante reste un élément essentiel de notre psyché collective.

Comme nous en avons l’habitude, nous avons entamé l’année par la tenue du congrès Cannexus en janvier. En effet, au terme de près d’un an de travail à domicile, au cours duquel nos intervenants ont continué à fournir des services à distance, nous avons tenu notre premier congrès virtuel. Nous avons été portés par l’incroyable réponse de plus de 2 300 délégués participants. D’anciens conférenciers et présentateurs, des organisations collaboratives et de nombreux ardents défenseurs du CERIC et du congrès Cannexus étaient également présents. Le moment n’avait jamais été aussi propice pour saluer l’idée d’une communauté virtuelle. Compte tenu des incertitudes économiques de la dernière année qui persistaient encore, nous avons continué à offrir des tarifs attrayants pour encourager davantage la participation de groupes et d’étudiants. Nous avons également continué à tirer parti de certains de nos nouveaux partenariats internationaux pour offrir, une fois de plus, une série de séances axées sur le contexte mondial, lors du congrès.

Au fur et à mesure que l’année avançait, nous avions le sentiment que le vent avait tourné et que nous pouvions envisager de tenir l’événement en personne. Nos intervenants étaient du même avis, et en avaient besoin. En fin de compte, notre volonté de maintenir un congrès de haut niveau et largement accessible nous a conduits à renoncer à un rassemblement en personne en faveur d’un deuxième congrès virtuel en 2022. Comme le variant Omicron a ensuite balayé le pays et que beaucoup n’étaient plus à l’aise de voyager, cela s’est avéré être une bonne décision. La qualité et l’accès étaient essentiels et nos intervenants ont encore une fois répondu en grand nombre à ce rendez-vous annuel. L’approche virtuelle continue d’être acceptée et appréciée comme une méthode viable pour accéder aux formations essentielles et aux meilleures pratiques en matière de développement de carrière. Bien que nous ayons eu l’impression de faire deux pas en avant et un pas en arrière, c’est néanmoins le sentiment d’aller de l’avant qui a défini l’année.

Il était important d’avoir ce sentiment de continuité : nous avons continué à planifier notre congrès, à mettre au point notre sondage des entreprises canadiennes, à offrir des webinaires, à publier des livres et à financer des projets. Nous avons continué à recruter des bénévoles pour nos comités et à accepter les candidatures au prochain prix Etta St. John Wileman. Il était également important de reconnaître le nouveau terrain qui redéfinissait cette continuité. Nous avons continué à entretenir nos partenariats et nos collaborations, en traduisant l’une de nos ressources en plusieurs langues, ce qui témoigne d’une internationalisation de l’intérêt pour notre travail.

Nous avons également commencé à regarder vers l’intérieur en tant qu’organisation. En 2020, nous avons énoncé nos deux mandats qui visent à « promouvoir le développement de carrière à titre d’intérêt public » et à « faire évoluer les connaissances, les mentalités et les compétences en matière de développement de carrière ». En 2021, nous avons commencé à définir les valeurs organisationnelles qui se devaient maintenant d’être exprimées clairement, selon nous, et qui nous guideraient vers l’accomplissement de ces mandats. Nous avons également commencé à travailler sur la définition et l’établissement de nos priorités en matière d’équité, de diversité et d’inclusion.

Nous n’étions pas à l’abri de « la grande démission », ou de ce que nous appellerions « le grand remaniement ». L’année a été marquée par des mouvements au sein de notre personnel, comme des départs en congé de maternité et des avancements de carrière, ainsi que par la création de nouveaux rôles et de nouvelles responsabilités pour faire face au travail à venir. Nous avons dû faire preuve d’une plus grande souplesse dans la gestion de nos ressources humaines, en procédant à des embauches et à des intégrations virtuelles et, pour la première fois, en accueillant un personnel plus dispersé qui continuait à travailler virtuellement. L’établissement et le maintien de la cohésion de l’équipe étaient à l’ordre du jour. Une fois encore, même si nous avons connu des revers, nous avons continué à avancer.

À la fin de l’année, nous ne pouvions que souligner l’engagement et la résilience de notre personnel. Ce fut une autre année difficile et éprouvante pour tous, et les membres de notre personnel se sont acquittés admirablement de leurs tâches en faisant preuve d’un professionnalisme exceptionnel. Ils ont continué à se montrer à la hauteur pour répondre aux besoins des professionnels du développement de carrière dans tout le Canada. Nous tenons à remercier en particulier les bénévoles du conseil d’administration et des comités du CERIC qui ont continué de nous aider pendant cette période exceptionnelle par leurs conseils, leur détermination et leurs paroles rassurantes. Enfin, nos remerciements s’adressent aussi à Bruce Lawson et à The Counselling Foundation of Canada pour leur soutien continu et inébranlable, ainsi que leur engagement envers le travail du CERIC.

Le CERIC est un organisme caritatif national voué à la progression de l’éducation et de la recherche en matière d’orientation professionnelle et de développement de carrière dans le but d’accroître le bien-être économique et social des Canadiennes et des Canadiens.

Coup d’œil sur notre impact en 2021

62022
téléchargements de ressources
2310
inscriptions au congrès Cannexus21 virtuel
8043
participants aux webinaires
501
employeurs ont répondu au sondage des entreprises canadiennes
36
organisations collaboratives
24
membres du Programme de mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs
320461
consultations uniques des sites Web du CERIC
27580
abonnés aux médias sociaux
19614
abonnés aux publications du CERIC

Points saillants

Promotion du développement de carrière à titre de priorité d’intérêt public

Le CERIC s’engage à collaborer avec des intervenants dans tout le réseau du développement de carrière pour faire avancer les efforts visant à montrer la valeur sociale et économique ainsi que l’intérêt public du développement de carrière. Il s’agit notamment de collaborer avec des employeurs, des décideurs gouvernementaux et des éducateurs afin de promouvoir la littératie professionnelle des Canadiens.

Mener des recherches et des activités qui montrent la valeur du développement de carrière

Développer une main-d’œuvre inclusive dans le secteur public grâce à la gestion de carrière

Le CERIC a publié une nouvelle édition de son populaire Guide Fidéliser et mobiliser pour aider les employeurs du secteur public à développer une main-d’œuvre inclusive, agile et outillée. Cette publication bilingue arrive à un moment où tous les niveaux du secteur public concentrent leurs efforts afin de mobiliser pleinement la capacité de leurs bassins de talents et de la mettre au service des Canadiens, comme l’illustre l’appel à l’action en faveur de la lutte contre le racisme, de l’équité et de l’inclusion du gouvernement fédéral. Rédigé par l’experte en main-d’œuvre Lisa Taylor, ce guide est une ressource concise et orientée vers l’action que les leaders et les gestionnaires du secteur public peuvent utiliser pour recruter, mobiliser et fidéliser leur personnel. Il met l’accent sur la diversité, l’équité et l’inclusion (DEI) et tient compte de la situation liée à la pandémie et de ses répercussions sur les carrières au sein du secteur public, en évoquant notamment la santé mentale de la main-d’œuvre. Ce guide est le troisième ouvrage de la série Fidéliser et mobiliser du CERIC. Il mise sur le succès des deux guides précédents de la série destinés aux petites entreprises et aux organismes à but non lucratif.  

L’élaboration du guide a été orientée par un comité consultatif composé de représentants de la Communauté de pratique interministérielle sur la carrière, de la Communauté nationale des gestionnaires et du Bureau du Conseil privé (Secrétariat du renouvellement de la fonction publique) du gouvernement du Canada, ainsi que des gouvernements de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick. La publication a été téléchargée 1 100 fois au cours des cinq premiers jours de sa parution, et plus de 1 800 gestionnaires du secteur public et professionnels des RH et de la carrière ont participé à des présentations sur le guide au cours de l’été. 

« Elle devrait être enregistrée sur le bureau de chaque dirigeant en gestion de personnel de la fonction publique. Alors que la fonction publique se prépare à un changement de culture pour l’avenir de la profession et répond aux appels à l’action pour s’attaquer aux questions de racisme systémique et de diversité et d’inclusion, ce guide arrive à point nommé pour faciliter la compréhension du rôle essentiel que jouent les conversations sur la carrière pour trouver — dès maintenant — des candidats qui cadrent avec les besoins organisationnels d’aujourd’hui et de demain. »
– Tracey Sametz, directrice générale des ressources humaines, Transports Canada

Comment le développement de carrière peut devenir un outil puissant dans l’élaboration des politiques

Le travail effectué par les fonctionnaires dans tous les ordres de gouvernement et dans toutes les régions du pays a une incidence sur la vie, les moyens de subsistance et la carrière de tous les habitants et de toutes les habitantes. Alors que les programmes de développement professionnel sont généralement considérés comme étant du ressort des ministères de l’Éducation et de l’Emploi, il est prouvé que les principes de développement de carrière peuvent et devraient être inclus dans de nombreux autres portefeuilles du secteur public. L’année dernière, le CERIC a lancé « Careers and Canadians », une série destinée à explorer la pertinence de la perspective de la gestion de carrière pour la conception, la fourniture et l’évaluation des biens et services publics – un sous-thème important du guide Fidéliser et mobiliser. Cette série présente des conversations inspirantes avec des responsables de l’élaboration des politiques, actuels et anciens, de tout le pays. Elle a été lancée par une entrevue avec l’ancien sous-ministre de la Saskatchewan, Alastair MacFadden, qui a été le premier invité pendant le Mois canadien de la carrière, en novembre. D’autres conversations sont prévues pour 2022.

Sondage national auprès des employeurs pour examiner le recrutement, les lacunes en matière de compétences et le développement de carrière en milieu de travail

Le CERIC a collaboré avec l’Environics Institute for Survey Research pour sonder 501 employeurs canadiens à la fin de 2021. Ce sondage vise à mettre à jour et à mieux comprendre l’état du développement de carrière en milieu de travail au Canada. Plus précisément, il a pour but de sonder l’opinion des employeurs sur les sujets suivants :

  • Le recrutement et le maintien en poste dans le sillage du « grand remaniement »
  • Les lacunes actuelles en matière de compétences et de talents sur le marché du travail
  • L’embauche de membres issus de groupes sous-représentés dans le cadre des stratégies pour favoriser la DEI
  • La gestion de carrière dans le contexte du travail à distance et hybride
  • La façon dont les employeurs perçoivent les services des professionnels du développement de carrière

Ce sondage, qui en est à sa deuxième mouture, assurera la comparabilité avec le sondage de 2013 du CERIC, afin de suivre les changements survenus au cours des huit dernières années. Les résultats du sondage seront publiés lors du traditionnel congrès Cannexus du CERIC, en janvier 2022.

Amplifier la valeur de la littératie professionnelle et d’un état d’esprit favorable au développement de carrière chez les Canadiens

Aider la main-d’œuvre à faire face aux transitions de carrière et à s’épanouir dans le changement

Le numéro printemps-été 2021 du magazine Careering du CERIC aborde le thème des « transitions de carrière », à un moment où la main-d’œuvre connaît d’immenses changements. Les perturbations de la COVID-19 sur le travail et sur l’éducation sont mises en relief de manière évidente dans de nombreux articles de ce numéro, qu’il soit question de la préparation des étudiants pour l’avenir du travail ou du soutien offert aux propriétaires de petites entreprises soudainement propulsés dans la recherche d’un emploi. La conclusion générale est qu’avec le soutien des professionnels de l’éducation au choix de carrière et du développement de carrière, les Canadiens peuvent acquérir l’état d’esprit nécessaire pour s’épanouir dans le changement.

Deux autres numéros du magazine Careering abordant des thèmes essentiels ont également été publiés l’année dernière. Le numéro sur le thème de la justice sociale souligne l’importance de comprendre le contexte dans lequel les gens poursuivent leurs études et travaillent, ou qui les empêche de réaliser pleinement leur potentiel, avec des articles sur la relance après une récession au féminin, l’alliance inclusive en développement de carrière et la lutte contre le racisme systémique en milieu de travail. Le numéro sur le thème du développement de carrière repensé au Canada fait valoir que nous vivons une période propice à la réflexion. Il examine la conviction que nous pouvons faire mieux que de simplement revenir à la « normale. »  

L’étude des états d’esprit de carrière en période de changement devient une nouvelle priorité de recherche pour le CERIC

L’année dernière, nous avons mis à jour nos priorités de financement dans le cadre du rôle du CERIC à titre d’organisme de financement de projets de recherche et d’apprentissage dans le domaine du développement de carrière. La recherche sur les états d’esprit de carrière – les croyances et les attitudes qui permettent un développement de carrière efficace – est désormais un nouveau domaine prioritaire de financement pour le CERIC.

Nos priorités de financement sont les suivantes :

  • La pratique du développement de carrière ayant une incidence sociale et économique
  • Incidence des services d’orientation professionnelle sur les politiques et les programmes
  • Nouvelles théories de développement de carrière et nouveaux modèles de services d’orientation professionnelle
  • États d’esprit favorables au développement de carrière et le rôle des professionnels du développement de carrière en période de changement

Le CERIC s’intéresse aux recherches sur les états d’esprit de carrière qui explorent les questions suivantes : Quels sont les états d’esprit de carrière que nous aimerions inculquer? Comment le concept de carrière évolue-t-il? Comment exercer son métier d’intervenant en développement de carrière en période d’incertitude?

Améliorer la visibilité du développement de carrière par l’entremise de l’attention médiatique

La collaboration avec les médias est un moyen essentiel pour le CERIC de communiquer les recherches et d’amplifier la valeur d’un état d’esprit de carrière pour faire progresser le bien public. Parmi les points saillants de la couverture médiatique reçue tout au long de l’année 2021, citons les articles suivants : Empowering public servants through effective career management (L’autonomisation des fonctionnaires par une gestion de carrière efficace), publié dans Options politiques, How employers can benefit from embracing career development (Comment les employeurs peuvent bénéficier du développement de carrière), publié dans le Canadian HR Reporter; et The future of work (L’avenir du travail), publié dans le Philanthropist. Notre guide Fidéliser et mobiliser a également fait l’objet d’une entrevue à la radio de la CBC sur la façon dont la gestion de carrière peut soutenir les initiatives organisationnelles de DEI. Des porte-parole ou des ressources du CERIC ont également été présentés au cours de l’année écoulée par l’Academica Top Ten, le Toronto Star, CPA Canada, The Hill Times, Charity Village, Imagine Canada et bien d’autres.

Interagir avec des intervenants dans le réseau du développement de carrière au sens large

Le CERIC travaille en collaboration avec un éventail d’intervenants qui jouent un rôle dans la promotion du développement de carrière dans l’intérêt public. Au cours de l’année 2021, nous avons interagi avec de nombreuses organisations qui partagent nos objectifs en matière de défense des intérêts, de changement de systèmes et d’apprentissage mixte. Voici quelques exemples de nos projets collaboratifs :

  • Nous avons participé à une consultation sur deux rapports du Centre des compétences futures : la profession de conseiller en développement de carrière au Canada et l’émergence de la prestation de services en ligne ou multimodale et Une feuille de route pour le changement : concevoir des parcours professionnels adaptables dans un monde après la pandémie.
  • Nous avons établi un partenariat avec l’Institut d’administration publique du Canada pour développer et promouvoir conjointement l’apprentissage lié au développement de carrière dans le secteur public.
  • Nous avons exploré un intérêt commun avec l’organisme Initiative du Siècle en ce qui a trait aux répercussions de l’augmentation spectaculaire des niveaux d’immigration au Canada sur le marché du travail.
  • Nous avons contribué à faire avancer le travail de Catapulte Canada, une plateforme et une communauté nationales qui visent à accroître l’équité d’accès aux possibilités d’apprentissage pour les jeunes.
  • Nous avons agi à titre de conseillers dans le cadre du projet Alberta Workforce Essential Skills – Guided Pathways, qui devient un programme national offrant une formation sur le cadre des Compétences pour réussir du gouvernement fédéral.
  • Nous avons formé un partenariat avec le Conseil de l’information sur le marché du travail, la Fondation canadienne pour le développement de la carrière et l’OCDE en vue d’offrir une série de webinaires gratuits sur la façon de s’adapter à l’évolution du marché du travail.
  • Nous avons collaboré avec le nouvel organisme Workforce Funder Collaborative afin d’offrir une table ronde à Cannexus sur le rôle du mécénat d’entreprise dans le soutien à l’égalité des possibilités économiques.
  • Nous avons présenté notre guide Fidéliser et mobiliser : La gestion de carrière dans le secteur public à Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada.
  • Nous avons interagi avec l’organisme People for Education en ce qui concerne le rôle de l’éducation au choix de carrière pour préparer les étudiants à acquérir les compétences nécessaires pour atteindre leurs objectifs et contribuer à l’avenir du pays.
  • Nous avons discuté avec la Chambre de commerce du Canada de la possibilité d’offrir des services d’orientation professionnelle afin d’aider les employeurs des petites entreprises du pays à faire face à la pénurie de main-d’œuvre.

Au cours de la dernière année, le CERIC a également poursuivi ses efforts pour approfondir son engagement auprès des organisations francophones. Plus précisément, comme nous venons de publier l’édition française de notre livre Career Theories and Models at Work (Théories et modèles orientés sur la carrière), nous avons pu établir des liens avec des chercheurs d’universités et des associations d’intervenants francophones au Canada et ailleurs dans le monde. À l’échelle mondiale, la traduction du livre en japonais, en estonien et en letton était en cours en 2021. En outre, le CERIC a renforcé ses relations avec l’Association internationale d’orientation scolaire et professionnelle (AIOSP) et l’Asia-Pacific Career Development Association (APCDA). Le directeur général du CERIC, Riz Ibrahim, a été invité à prononcer un discours lors de la conférence conjointe de l’APCDA et de l’AIOSP en 2022.

Faire évoluer les connaissances, les mentalités et les compétences en développement de carrière

Le travail du CERIC est profondément ancré dans la recherche sur le développement de carrière, l’apprentissage et un rôle de centre névralgique dans la communauté. Par le perfectionnement professionnel continu, nous mettons l’accent sur l’expertise et les compétences grandissantes des professionnels du développement de carrière ainsi que des enseignants des écoles primaires et secondaires. Le renforcement d’états d’esprit favorables au développement de carrière et l’interaction avec des réseaux qui peuvent avoir une incidence sur cet aspect constituent de nouveaux champs d’action pour nous.

Mobiliser les connaissances et élaborer des formations et des ressources pour soutenir les professionnels du développement de carrière

Notre livre sur les théories et les modèles orientés sur la carrière qui façonnent la pratique professionnelle est maintenant offert en français

À la suite du succès de notre livre sur les théories et les modèles qui définissent le développement de carrière aujourd’hui, le CERIC a publié sa traduction française. Une équipe internationale de professeurs-chercheurs et de doctorants dirigée par Louis Cournoyer de l’Université du Québec à Montréal a travaillé sur le projet pour produire Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique. L’édition originale du livre intitulé Career Theories and Models at Work : Ideas for Practice – publiée sous la direction de Nancy Arthur (anciennement de l’Université de Calgary), de Roberta Borgen (Neault) (Life Strategies) et de Mary McMahon (Université du Queensland, Australie) – a été entièrement traduite et enrichie d’une préface rendant compte des distinctions qui existent sur le plan des pratiques du développement de carrière dans la francophonie canadienne, européenne et africaine.

Le recueil comprend 43 chapitres sur les théories et modèles actuels et émergents du développement de carrière, rédigés par des contributeurs émérites provenant de quatre continents. Il est utilisé par des professionnels du monde entier et sert de manuel scolaire pour les cours d’orientation professionnelle de niveau postsecondaire. L’édition française a été lancée en août dans le cadre d’un événement virtuel qui a attiré plus de 460 participants. La publication a obtenu l’appui d’un trio de « champions des connaissances » – AXTRA, BrissonLegris et Solutions TRIMA – et a reçu des éloges au Canada et dans le monde entier.

“« …Les chapitres proposent une réflexion du lien entre pratique et théorie en considérant également les grands enjeux pour notre discipline, comme la question de la justice sociale, de la prise en compte du contexte culturel, de l’accès à un travail décent, etc… Un ouvrage riche, mobilisant des auteurs de références dans le domaine, rendant compte de la diversité des approches dans notre champ, avec toujours le souci de l’usage dans nos pratiques… »
– Jérôme Rossier, professeur ordinaire, Institut de psychologie et Centre de recherche en psychologie du conseil et de l’orientation (CEPCO), Université de Lausanne 

Présenter de nouvelles recherches et idées émergentes dans le domaine du développement de carrière

Maintenant dans sa 19e année de publication, la Revue canadienne de développement de carrière (RCDC) continue à élargir et à approfondir les connaissances dans le domaine, en mettant l’accent sur les recherches universitaires multisectorielles liées à la carrière. Seule publication canadienne à accès libre évaluée par les pairs dans le domaine, la RCDC est produite par le CERIC en partenariat avec l’Université Memorial et bénéficie d’une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). La Revue a connu une augmentation de son taux de soumission en 2021, car les recherches interrompues pendant la pandémie ont repris. La RCDC a publié deux numéros qui comprenaient les articles suivants : Gestion des risques d’ordre éthique dans les programmes d’enseignement coopératif, Une exploration de l’équilibre entre le travail et la vie personnelle et du télétravail pendant et après la pandémie de COVID-19 et Adaptabilité et bien-être subjectif au travail : l’incidence de trouver un sens et d’avoir un but pour les jeunes travailleurs.

Élargir l’accès aux webinaires, qui offrent une occasion d’apprentissage pratique et accessible

Le CERIC a répondu à la demande d’apprentissage virtuel créée par la pandémie en produisant une liste exhaustive de 17 webinaires et séries de webinaires gratuits et payants. Le CERIC a travaillé de concert avec des associations et des organisations au Canada pour proposer des formations professionnelles à la fois pertinentes et abordables. Qu’il s’agisse de comprendre les microcertifications ou de continuer à faire preuve de résilience, les sujets étaient d’actualité et permettaient l’échange de pratiques exemplaires. Le format en ligne a continué de rendre l’apprentissage plus accessible. Les webinaires ont permis d’atteindre un public diversifié de plus de 8 000 participants au cours de l’année et de faire entendre des voix différentes.

  • Integrating Motivational Interviewing into Career Counselling Practice to Overcome Client Ambivalence (Intégrer la technique d’entrevue motivationnelle à vos pratiques d’orientation professionnelle pour surmonter l’ambivalence des clients), présenté par Roxanne Sawatzky, en collaboration avec la Career Development Association of Alberta (CDAA)
  • Building Cultural Intelligence to Promote Diversity and Inclusion: What We Need to Know to Thrive in the Workplace (Développer l’intelligence culturelle pour promouvoir la diversité et l’inclusion : ce que nous devons savoir pour nous épanouir en milieu de travail), présenté par Azumme Degun, en collaboration avec l’Ontario Association of Career Development (OACM)
  • New Tools and Resources: 3 Experts Help You Navigate Changes in Career Development Practice and the Labour Market (Nouveaux outils et ressources : trois experts vous aident à composer avec les pratiques changeantes du développement de carrière et du marché du travail), présenté par Katharine Mullock, Sareena Hopkins et Anthony Mantione, en collaboration avec le Conseil de l’information sur le marché du travail (CiMT)
  • Intégrer l’approche d’acceptation et d’engagement (ACT) pour aider nos clients à apprivoiser leurs blocages et prendre soin de notre rôle d’intervenant, présenté par Frédéric Piot, en collaboration avec l’Association québécoise des professionnels du développement de carrière (AQPDDC)
  • Helping Clients Take Control of Their Career Future with the Solution-Focused Theory (Aider les clients à prendre en main leur avenir professionnel grâce à la théorie axée sur les solutions), présenté par Judi Miller
  • Advocacie et projet collectifs et communautaires menés par des personnes immigrantes : une entrée par la théorie culturelle-historique de l’activité, présenté par Patricia Dionne et Audrey Dupuis
  • Designing Feasible, Focused and Flexible Experiential Learning in Challenging Times (Concevoir un programme d’apprentissage par l’expérience réalisable, ciblé et flexible en période difficile), présenté par Lorraine Godden et Carolyn Hoessler, en collaboration avec Experiential and Work-Integrated Learning Ontario
  • A Conversation with Zabeen Hirji on Building a Future of Work That Works for All (Une conversation avec Zabeen Hirji ayant pour thème « Bâtir un avenir du travail qui fonctionne pour tous »)
  • A Conversation with Dr. Kris Magnusson on Working With – and Around – Emotions in Career Helping (Une conversation avec Kris Magnusson, Ph. D., ayant pour thème « Travailler – et vivre – avec les émotions dans le domaine des services de soutien professionnel »)
  • Self-Employed Career Practitioners: Tools and Strategies to Better Manage Your Finances (Intervenants en développement de carrière indépendants : outils et stratégies pour mieux gérer vos finances), présenté par Pamela George, en collaboration avec la Vocational Rehabilitation Association of Canada (VRA Canada)
  • Retain and Gain: Career Management for the Public Sector: What We’ve Learned So Far (Fidéliser et mobiliser : la gestion de carrière dans le secteur public : ce nous avons appris jusqu’à maintenant), présenté par Lisa Taylor
  • Contrary to Popular Belief, Ethics is NOT Boring: New and Evolving Considerations in the Wake of COVID! (Contrairement à la croyance populaire, l’éthique n’est PAS ennuyeuse : des considérations nouvelles et évolutives dans la foulée de la COVID-19!), présenté par Jody Hawley, Ph. D., et Terena Delaney, en collaboration avec VRA Canada
  • Assessing the Impact of Career Services: Tools for Informing Practice and Communicating Value (Évaluer l’incidence des services d’orientation professionnelle : des outils pour définir vos pratiques et communiquer leur valeur), présenté par Julia Panke Makela, Ph. D., de l’Université de l’Illinois, en partenariat avec l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs (ACSEE)
  • Positively Resilient: How to Remain Energetic, Optimistic and Well-Balanced in Post-Pandemic Times – and Help Others Do the Same! (Faire preuve d’une résilience positive : comment rester dynamique, optimiste et bien équilibré après la pandémie – et aider les autres à faire de même!), présenté par Jason Cressey, Ph. D., en partenariat avec la British Columbia Career Development Association (BCCDA)
  • Micro-Credentials and Badges: Helping Clients Build Future Skills and Career Success (Microcertifications et badges : aider les clients à acquérir des compétences pour l’avenir et à réussir leur carrière), présenté par Victoria Pazukha et Jake Hirsch-Allen, en collaboration avec l’Ontario Association for Career Management (OACM)
  • Aligning Careers and Leadership Succession Plans for Today’s Digital and Post-COVID Economy: Key Pitfalls and Pivots (Adapter les carrières et les plans de relève à l’économie numérique et post-COVID-19 d’aujourd’hui : principales embûches et transitions), présenté par Nicole Jackson, Ph. D., en partenariat avec First Work
  • Beyond Diversity: Supporting Career Practitioners to Have Inclusive Anti-Racist Practices that Empower Clients Who Are Racialized (Au-delà de la diversité : aider les intervenants en développement de carrière à adopter des pratiques inclusives contre le racisme afin d’habiliter les clients racisés), présenté par Jodi Tingling, en partenariat avec la Career Development Association of Alberta

En 2021, à la demande, le CERIC, en collaboration avec des associations partenaires et des conférenciers experts, a commencé à offrir les enregistrements de certains anciens webinaires payants à la demande, afin d’élargir l’accès à ce précieux moyen d’apprentissage.

Favoriser une communauté intersectorielle de professionnels qui s’intéressent au développement de carrière

Le premier congrès Cannexus virtuel repense le rôle du développement de carrière dans la société et l’économie

Plus de 2 000 professionnels du développement de carrière du Canada et du monde entier ont participé au tout premier congrès Cannexus virtuel pour se réunir, échanger et apprendre pendant quatre jours à la fin janvier et au début février. Cannexus est le plus important congrès en développement de carrière bilingue au Canada. Sous le thème « Le développement de carrière : Un domaine d’intérêt public », le congrès a examiné comment repenser les services d’orientation professionnelle en tant que passerelle vers la justice socio-économique dans la foulée de la pandémie mondiale. Un nouveau tarif d’« appréciation » a été proposé pour encourager une large accessibilité au congrès virtuel et tenir compte des contraintes financières.

Parmi les nombreux faits saillants du congrès, il y a eu quatre allocutions transformatrices : la conseillère de haute direction Zabeen Hirji a plaidé en faveur d’une approche axée sur l’être humain pour l’avenir du travail; le professeur Kris Magnusson a expliqué le rôle important des émotions pour aider les clients à s’y retrouver dans les processus d’orientation professionnelle; l’athlète olympique Perdita Felicien a raconté son histoire inspirante de croissance à partir de l’échec; et l’honorable Ethel Blondin-Andrew a parlé des occasions que présente l’économie de conservation pour les autochtones. Le congrès comportait plusieurs volets d’actualité, notamment « Reprise des activités après la pandémie », « Ailleurs dans le monde » et « Développement de la main-d’œuvre ». Tous les enregistrements étaient disponibles pendant une année complète.

2,310 délégués
Plus de 150 séances de formation
20 exposants
36 organisations collaboratives
92 % des délégués ont qualifié le congrès de bon à excellent

« C’était une expérience très enrichissante qui me permettra assurément de bonifier ma pratique ».
– Camille Roy, Conseillère en emploi, Université Laval, QC 

« J’ai fortement aimé les présentations concernant le futur du marché, ainsi que les conférences et la possibilité de discuter en français et anglais ».
– Marie-Claire Poulin, Conseillère en emploi, Cible Retour à l’emploi, QC

La planification du congrès sur le développement de carrière Cannexus 2022  s’est déroulée tout au long de l’année dernière. Le congrès devait se tenir pour la première fois sous la forme d’un événement hybride, offrant le meilleur des deux mondes avec une portion en personne à Ottawa et un volet virtuel. Cependant, en raison de l’évolution de la pandémie cet automne, nous avons pris la décision difficile de passer à un congrès entièrement virtuel. Cannexus réunira une fois de plus les professionnels de l’écosystème de développement de carrière et de perfectionnement de la main-d’œuvre, afin d’explorer l’actualité dans le domaine de la recherche, des politiques et des pratiques : les tendances du marché du travail post-COVID-19, la santé mentale, la prestation de services hybride, etc. Il comprendra une nouvelle journée en prime, intitulée « Réflexions sur Cannexus », qui a pour but d’aider les délégués à réfléchir à ce qu’ils ont appris lors du congrès et à passer à l’action.

Rester au fait des dernières nouvelles et tendances en matière de développement de carrière

Le site Web OrientAction du CERIC, géré en partenariat avec la société québécoise GRICS, offre une sélection d’articles pertinents et inspirants provenant de diverses publications sur l’éducation, les compétences, l’orientation, l’emploi et le milieu du travail. On y trouve également des points de vue uniques et des analyses rigoureuses d’experts renommés et de membres de la profession, ainsi que des résumés d’événements et de ressources populaires. Un site équivalent appelé CareerWise offre le même contenu, mais en anglais. L’un des points forts de l’année dernière pour CareerWise a été le lancement de « Building Connections » (Tisser des liens), une nouvelle série qui met en lumière les croisements du développement de carrière entre les employeurs, les décideurs gouvernementaux et les éducateurs. Nos bulletins populaires présentant les meilleurs articles de chaque site ont continué à être envoyés aux abonnés tout au long de 2021.

Suivre la façon dont les services d’orientation professionnelle au Canada s’adaptent aux perturbations entraînées par la pandémie

Au cours de la première année de la pandémie, le CERIC a mené une série de sondages éclair sur la reprise des activités afin de vérifier comment les spécialistes de l’emploi et de la carrière partout au pays s’adaptent à la pandémie de COVID-19. Au début de l’année 2021, certains signes précurseurs de stabilisation apparaissaient dans le secteur des services d’orientation professionnelle au Canada, tandis que la santé mentale et l’épuisement professionnel (tant chez le personnel que chez les clients) étaient des préoccupations croissantes, selon les résultats du plus récent sondage. En ce qui concerne l’évolution des services d’orientation professionnelle au cours de la dernière année, de nombreux lieux de travail ont fait face à des enjeux tels que les licenciements, la réduction du financement et la fermeture de programmes. Cependant, on peut aussi voir quelques points positifs. De nouveaux employés ont été embauchés en raison de l’augmentation de la demande de services et de nouveaux partenariats ont également été formés. Les répondants ont affirmé qu’ils prévoyaient de maintenir les changements mis en place pendant la pandémie, tels que des services en ligne plus nombreux et des modalités de travail plus souples. Le principal défi qu’ils anticipent est de maintenir la motivation de leurs clients ou étudiants face aux changements sur le marché du travail et à la perte de liens directs.

Dans l’ensemble, les réponses aux sondages brossent le tableau d’un secteur qui trouve des moyens novateurs de faire face à de nouvelles réalités. De nombreux spécialistes de l’orientation professionnelle ont dû apprendre à travailler différemment, que ce soit en apprenant de nouvelles technologies, en adaptant des programmes ou des services, en travaillant à domicile ou en faisant face à l’incertitude et au stress permanents. Tandis que les répercussions de la COVID-19 sur le secteur se font encore sentir, de nouveaux défis et de nouvelles occasions continueront à se présenter, ainsi que d’autres exemples de résilience et d’adaptation.

Reconnaître l’excellence du leadership en matière de développement de carrière

Le Prix Etta St John Wileman pour l’œuvre d’une vie du CERIC vise à souligner l’apport des personnes qui ont consacré toute leur vie à améliorer le domaine du développement de carrière. Au cours de la dernière année, nous avons recherché des candidatures en vue d’annoncer le tout dernier lauréat lors du congrès Cannexus de 2022. Ce prix est décerné à un instigateur de changements qui a contribué à améliorer nos collectivités et dont la présence a eu un impact significatif dans notre domaine. Les leaders qui ont fait preuve d’un engagement important et à long terme à l’égard du développement de carrière sont admissibles à ce prix. Plus précisément, le comité de sélection s’est efforcé d’encourager les candidatures de personnes faisant partie de groupes souffrant d’un manque d’équité ou qui travaillent au sein de communautés aux prises avec des problèmes d’équité. Le comité de sélection lui-même a été élargi en 2021 pour commencer à favoriser l’inclusion de voix et de perspectives nouvelles et différentes.

Le prix est remis au nom d’Etta St. John Wileman. Il y a un peu plus de 100 ans, au tout début de la Première Guerre mondiale, Mme Wileman s’est faite l’avocate du développement de carrière, du travail et du milieu de travail au Canada. Elle a fermement défendu la mise sur pied d’un système national de bureaux d’emploi. Elle a également exercé des pressions pour que soit reconnu le rôle des parents et des écoles dans l’éducation au choix de carrière des enfants. Bref, elle croyait en l’importance du travail pour la paix de l’esprit.

Assurer l’avancement d’un réservoir de futurs dirigeants et la croissance des capacités dans le secteur

Soutenir les jeunes professionnels dans leur apprentissage et leur développement

L’année dernière, le CERIC a lancé la Bourse des jeunes professionnels pour soutenir les nouveaux intervenants en emploi et en développement de carrière. Grâce à un partenariat avec la Nova Scotia Career Development Association (NSCDA), cette bourse a permis à dix jeunes professionnels de partout au pays d’assister au congrès Cannexus21 virtuel. L’objectif est de veiller à ce que les diverses voix de la nouvelle génération de jeunes professionnels soient représentées au congrès Cannexus, et que ces derniers puissent profiter du vaste développement professionnel et du réseautage qu’il offre. Les lauréats de la bourse représentent des professionnels qui travaillent dans des domaines liés au développement de carrière tels que l’apprentissage par l’expérience, le soutien à la jeunesse et les services offerts aux Autochtones. Les lauréats admissibles sont âgés de 30 ans ou moins. La préférence est accordée aux personnes appartenant à des groupes souffrant d’un manque d’équité.

La mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs contribue à former la prochaine génération de chercheurs

Le Programme de mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs (GSEP) du CERIC vise des étudiants canadiens à la maîtrise et au doctorat qui poursuivent des études à temps plein et dont la recherche universitaire porte sur le développement de carrière ou sur un domaine connexe. Ces domaines comprennent notamment l’éducation, la sociologie, le travail social, la psychologie de l’orientation, la psychologie organisationnelle ou industrielle, ainsi que le commerce avec un profil d’études axé sur les ressources humaines ou le comportement organisationnel. Les étudiants qui participent au Programme découvrent le CERIC et sont invités à se joindre à un comité consultatif, à rédiger un article qui sera publié dans l’une de nos publications, à présenter une affiche au congrès Cannexus et à présenter leur candidature pour le Prix des cycles supérieurs, qui offre aux lauréats un montant de 1 000 $ pour participer au congrès Cannexus. Un total de 24 étudiants aux cycles supérieurs ont participé au Programme en 2021.

Voici les lauréats du Prix des cycles supérieurs de cette année :

  • Caileigh Wilson, candidate à la maîtrise, éducation, Université Simon-Fraser
  • Hélène Brisebois, candidate à la maîtrise, éducation, Université de Sherbrooke
  • Jordan Ho, candidat au doctorat, psychologie, Université de Guelph
  • Noah Arney, candidat à la maîtrise, éducation, Université de Calgary

Les participants du Programme de mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs ont également été invités à assister à un événement spécial en ligne avec les leaders dans le domaine du développement de carrière, Norman Amundson, Ph. D., et Spencer Niles, Ph. D., animé par Candy Ho, Ph. D., auparavant membre du Programme et maintenant vice-présidente du conseil d’administration du CERIC. L’événement portait sur la création de liens entre les étudiants et sur les stratégies pour assurer la réussite de leurs études supérieures.

Favoriser la recherche universitaire et communautaire qui améliore les pratiques en développement de carrière

L’incidence des programmes d’apprentissage par l’expérience sur le développement de carrière

On a constaté un intérêt grandissant pour l’apprentissage par l’expérience – des coopératives et des stages aux pépinières sur les campus, en passant par les occasions de bénévolat et l’apprentissage sur le terrain –, car il offre un moyen de combler l’écart entre l’école et le monde du travail. À l’origine, le modèle d’apprentissage par l’expérience visait l’immersion de l’apprenant dans une expérience, pour ensuite encourager une réflexion sur cette expérience dans le but d’acquérir de nouvelles compétences et attitudes ou de nouvelles façons de penser. Toutefois, il n’a pas toujours été évident de déterminer comment les programmes relient les expériences aux compétences en matière de gestion de carrière. Pour répondre à cette question, le CERIC a émis plus tôt une demande de proposition et, au cours de la dernière année, a fait appel à OneLifeTools, cofondé par Rich Feller et Mark Franklin, pour diriger son projet intitulé La valeur du développement de carrière dans un cadre d’apprentissage par l’expérience. Ce projet, qui comprend une collaboration avec des leaders en développement de carrière du Canada et des États-Unis, permettra d’élaborer un guide numérique facilement accessible visant à optimiser l’interaction entre l’apprentissage par l’expérience, la pratique réflexive et le développement de carrière. Les développeurs de programmes, éducateurs et spécialistes en orientation professionnelle pourront utiliser cette ressource – qui devrait être disponible au début de 2022 – à différents contextes.

La recherche aidera les enfants à comprendre ce qu’ils pourraient devenir et à réaliser leur plein potentiel

Les travaux se sont poursuivis tout au long de l’année 2021 sur un projet financé par le CERIC qui contribuera à façonner la manière dont l’éducation au choix de carrière est donnée de la quatrième à la sixième année. Ce projet intitulé Le développement de carrière chez les enfants : déterminer les conditions et les stratégies essentielles à la réussite est mené par une équipe internationale de chercheurs dirigée par Lorraine Godden, Ph. D., de la firme Ironwood Consulting et de l’Université Carleton. Ce projet examinera le lien entre les aptitudes essentielles élaborées par les enseignants et l’apprentissage en matière de carrière. Les enseignants représentent la pierre angulaire en organisant diverses activités d’apprentissage et de jeu qui favorisent les aptitudes essentielles (p. ex., compétences sociales et affectives, confiance en soi, empathie, travail d’équipe, pensée critique, conscience de soi), mais qui ne sont généralement pas entreprises sous l’optique du développement de carrière. C’est le point de départ de l’étude. En l’absence d’intégration formelle de ces concepts de carrière aux programmes d’études, ce projet de recherche déterminera les options offertes dans le cadre du système éducatif pour veiller à ce que les enfants assimilent les outils dont ils ont besoin pour évoluer dans un monde du travail impossible à imaginer pour l’instant.

Une solide recherche documentaire sera publiée au milieu de l’année 2022. Elle examinera les programmes d’études afin de déterminer les stratégies, les initiatives, les politiques et les programmes d’apprentissage liés à la carrière dans l’ensemble des provinces et des territoires. Cette publication sera suivie d’une trousse d’outils d’aide à l’enseignement qui valide et guide la pratique.

Un nouveau modèle permettant aux nouveaux arrivants de trouver un emploi qui correspond mieux à leurs compétences et à leur expérience

Le CERIC finance un projet de recherche en cours sur la manière d’intégrer durablement les immigrants dans des emplois qu’ils considèrent comme décents et qui correspondent à leurs choix de vie. Ce projet  est dirigé par Marcelline Bangali de l’Université Laval en collaboration avec le SOIT, une agence de placement à but non lucratif de Québec. Il étudie les façons dont les services peuvent mieux soutenir l’insertion professionnelle des personnes immigrantes qui connaissent plus de difficultés, malgré leurs qualifications, leurs études et leur formation avancées à l’origine de leur sélection, et qui finissent par occuper des « emplois de survie ». Cette situation se produit lorsque les services offerts visent un accès rapide au marché du travail. Or, une telle stratégie peut mener à des choix contreproductifs, à des répercussions néfastes sur la santé mentale, le bien-être et la vie familiale puisque les nouveaux arrivants doivent composer avec la perte de leur statut professionnel. L’objectif ultime de la recherche est la création d’un modèle global d’intégration et d’intervention qui aiderait les personnes nouvellement immigrées à gérer cette transition.

Les résultats de ce projet seront utilisés pour élaborer un guide pratique destiné aux professionnels qui travaillent avec les immigrants et les étudiants. La recherche contribuera également à éclairer les décisions politiques gouvernementales relatives à l’amélioration des services offerts aux immigrants.

Renforcer nos capacités pour élargir notre portée et notre impact

Exprimer clairement nos valeurs pour appuyer et renforcer notre travail

Le CERIC a toujours été guidé par un ensemble de principes fondamentaux. Cependant, cette année, nous avons pris le temps de consulter notre personnel, nos comités consultatifs et notre conseil d’administration afin de formuler six valeurs fondamentales qui guident notre travail et notre organisation.

Inclusivité
Un environnement respectueux, inclusif et équitable qui invite toutes les parties prenantes, en particulier les personnes historiquement défavorisées, à contribuer à des discussions et à des prises de décision significatives.

Accessibilité
L’accès le plus complet possible à nos occasions de recherche, d’apprentissage et d’engagement afin de soutenir le plus grand nombre de professionnels de la carrière et d’avoir l’impact le plus large.

Collaboration
Non partisan, pancanadien et multisectoriel : dans le cadre des partenariats, des projets et de la défense des intérêts, encourager la participation de multiples acteurs pour un plus grand bénéfice.

Diversité
La diversité des personnes, des compétences, des écoles de pensée et des expériences qui offrent un éventail de perspectives et de savoir-faire est intentionnellement recherchée et représentée.

Intégrité
Nos processus et procédures sont disponibles et compris par nos parties prenantes; nous faisons preuve de transparence, d’ouverture, de communication et de responsabilité dans toutes nos actions.

Aspiration
Nous nous engageons à chercher de nouveaux moyens imaginatifs pour améliorer la valeur et le corpus de connaissances dans le cadre du développement de carrière, en faisant preuve de curiosité et en prenant des risques intelligents pour inspirer, remettre en question et obtenir des résultats.

Un engagement envers la justice, l’équité, la diversité et l’inclusion

Au cours de la dernière année, le CERIC s’est également engagé à accomplir un travail conscient et utile afin de devenir une organisation plus diversifiée et plus inclusive. Pour nous, cela signifie qu’il faut commencer par comprendre les idées préconçues, favoriser un état d’esprit d’apprentissage, et faire preuve d’honnêteté et de transparence à propos de notre situation actuelle et des mesures que nous prenons pour aller de l’avant. Nous reconnaissons que cela exigera de remettre en question nos façons de penser et d’agir au quotidien afin de parvenir à des possibilités et à des résultats équitables pour tous.

Nous avons d’abord examiné nos processus de gouvernance et comparé les bénévoles du CERIC à la disponibilité et à la représentation sectorielle de la main-d’œuvre pour commencer à élaborer nos objectifs en matière de DEI. Nous avons commencé à étudier une formation pour le personnel et les bénévoles qui nous permettrait de fonder notre travail sur une compréhension et un engagement communs en matière de représentation, d’équité et d’appartenance. Nous avons également commencé à réfléchir à la manière dont nous pouvons intégrer cet engagement dans toutes nos actions et orientations stratégiques, qu’il s’agisse de l’accès au congrès Cannexus, aux critères d’attribution de nos projets ou à nos exigences en ce qui a trait aux demandes de propositions. Il y a manifestement beaucoup plus à faire et nous invitons la communauté à nous faire part des points que nous pouvons améliorer.

Un nouveau comité se penchera sur le financement stratégique et le développement de partenariats

Pour soutenir l’expansion de notre travail et permettre une collaboration élargie afin de réaliser notre vision ambitieuse en matière de développement de carrière au Canada, le CERIC a créé un nouveau comité l’année dernière. Le comité de développement et de financement stratégiques a pour mandat de favoriser une croissance durable qui concorde avec les orientations stratégiques du CERIC. Pour ce faire, il doit cerner les possibilités de financement et de partenariat, et examiner les incidences et les options financières liées aux décisions qui touchent la programmation. Au cours de cette première année très productive, le comité a élaboré pour le travail du CERIC des « règles d’engagement » avec des partenaires potentiels axées sur l’harmonisation stratégique, les valeurs communes et les avantages mutuels. Voici quelques-uns des domaines de partenariat que le CERIC souhaite explorer : le cofinancement de projets de recherche, l’élaboration de contenus axés sur des enjeux précis, les plateformes de perfectionnement de l’apprentissage, les rassemblements de dirigeants du secteur et les campagnes de sensibilisation du public.

Transition et avancements professionnels des membres du personnel du CERIC

Cette année, notre personnel a été sollicité et mis au défi comme jamais auparavant, mais il s’est toujours montré à la hauteur. Certains collègues appréciés ont saisi d’autres occasions qui s’offraient à eux, ce que nous apprécions en tant qu’organisation qui s’occupe du développement de carrière. Deux collègues sont parties en congé de maternité et de nouveaux collègues se sont joints à nous pour les remplacer. Nous avons ajouté et amélioré plusieurs postes afin d’accroître nos capacités, d’être en mesure de réaliser nos orientations stratégiques et d’être prêts pour la croissance future. Plus précisément, nous avons recruté plusieurs membres bilingues, ce qui nous permet de communiquer plus efficacement avec nos intervenants francophones. En outre, nous avons créé un poste de directeur des initiatives de recherche à temps plein pour diriger ce portefeuille essentiel.

Déclarations financières

État des résultats
Exercice clos le 31 décembre 2021

20212020
Produits des activités
Subventions – fondation667 236 $966 478 $
Congrès611 427765 542
Ventes et autres195 942156 948
Subventions – exécution des programmes 141 783140 750
Autres subventions10 01010 000
Subventions – partenariats-146 482
1 626 2982 186 200
Dépenses
Salaires, avantages sociaux et main-d’œuvre contractuelle665 786801 957
Congrès436 402687 842
Services achetés171 627120 556
Subventions – exécution des programmes141 783140 750
Subventions – partenariats92 938190 280
Frais d’occupation79 78579 912
Frais de bureau et frais généraux39 11755 458
Honoraires 32 23331 800
Divers13 21111 530
Télécommunications11 43512 118
Assurances 6 9195 307
Intérêts et frais bancaires6 4858 547
Amortissement 3 7504 629
Publicité et promotion1 67124 616
Voyages -4 931
Réunions 1 4822 231
Fournitures 1 1291 698
1 705 7532 184 162
Excédent des produits sur les dépenses (dépenses sur les produits)(79,355) $2 038 $

Remerciements

Les réalisations présentées dans ce rapport annuel ont été rendues possibles grâce au soutien de nombreuses personnes qui partagent l’engagement du CERIC à faire avancer le domaine du développement de carrière au Canada.

Nous remercions sincèrement notre conseil d’administration, qui a su diriger sans relâche notre changement de cap selon le nouveau plan stratégique; nos trois conseils consultatifs, qui ont guidé nos initiatives de recherche, d’apprentissage et de défense des intérêts; les membres du personnel du CERIC, qui se sont montrés à la hauteur au quotidien pendant cette année difficile afin de concrétiser notre vision, et enfin, notre fondateur, The Counselling Foundation, pour son soutien inébranlable qui nous a permis de faire avancer notre projet d’un avenir plus gratifiant pour tous les Canadiens.

Nous tenons également à remercier nos nombreux partenaires dans le cadre de divers projets, nos organisations collaboratives, nos commanditaires et les exposants de notre Congrès Cannexus, nos champions des connaissances, nos partenaires des webinaires et les collaborateurs qui se sont joints à nous au cours de la dernière année.

Conseil d’administration

André Raymond (président)
Directeur, Service du développement professionnel
Université Laval, Québec

Valérie Roy
Directrice générale
AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, Québec

Candy Ho (vice-présidente)
Première professeure adjointe du programme d’apprentissage fondamental et de planification intégrée de carrière
Université Fraser Valley, C.-B.

Rob Shea
Vice-président, Fisheries and Marine Institute
Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador

John Horn (ancien président)
Directeur, Performance et développement des talents
BC Pension Corporation, C.-B.

Lisa Taylor
Présidente
Challenge Factory, Ontario

Sue Watts (secrétaire-trésorière)
Directrice générale
Employment + Education Centre (EEC), Ontario

Barbara Wilson
Propriétaire et directrice
Thrive Consulting, Ontario

Lorraine Godden
Formatrice en développement de carrière et employabilité
Université Carleton, Ontario

Donald G. Lawson (administrateur honoraire – nommé d’office)
The Counselling Foundation of Canada, Ontario

Darlene Hnatchuk
Directrice, Service de planification de carrière
Université McGill, Québec

Bruce Lawson (membre exécutif – nommé d’office)
The Counselling Foundation of Canada

Meghan Lavallee
Directrice des programmes de cheminement
Institut des métiers et de la technologie du Manitoba, Manitoba

Comité de recherche appliquée et universitaire

Tony Botelho (coprésident)
Directeur, Services de carrière et services bénévoles, Université Simon Fraser, Colombie-Britannique

Tannis Goddard 
CEO 
Mixtmode Consulting, BC

Jeff Landine (coprésident)
Professeur agrégé, Faculté de l’éducation
Université du Nouveau-Brunswick, Nouveau-Brunswick

Magdalena Mot
Coordinatrice de l’apprentissage intégré au travail, Melville School of Business Université polytechnique Kwantlen, Colombie-Britannique

Paul Brinkhurst
Développeur d’innovations
FutureWorx, Alberta

Geneviève Taylor
Professeure au Département d’éducation et pédagogie
Université du Québec à Montréal, Québec

Cathy Campbell
Consultante, Nouvelle-Écosse

Roxy Merkand (Programme de mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs)
Candidate au doctorat en psychologie industrielle et organisationnelle à l’Université de Waterloo, Ontario

Comité du contenu et de l’apprentissage

Andrea Christensen (coprésidente)
Intervenante en développement de carrière et spécialiste de l’apprentissage
Careers for Life Consulting, Alberta

Holly Linkert
Professeure, programme d’enseignement coopératif
Eastwood Collegiate Institute – Conseil scolaire de district de la région de Waterloo, Ontario

Meghan Lavallee (coprésidente)
Directrice des programmes de cheminement
Institut des métiers et de la technologie du Manitoba, Manitoba

Felicity Morgan
Directrice du centre de carrières
Université de Toronto, Mississauga, Ontario

Lucie Demers
Directrice de la rédaction
Septembre éditeur, Québec

Medina Puskar
Gestionnaire des services d’orientation professionnelle
Manitoba Start, Manitoba

Dinuka Gunaratne
Directeur, The Centre for Graduate Professional Development
Université de Toronto, Ontario

Roxane Stonely
Directrice générale
Centre de recherche d’emploi Côte-des-Neiges, Montréal, Québec

Comité de promotion et d’engagement communautaire

Trevor Lehmann (coprésident)
Conseiller d’orientation
Université du Manitoba, Manitoba

Frances Humphreys
Directrice associée, Développement de carrière et relations externes
Université Wilfrid Laurier, Ontario

Valérie Roy (coprésidente)
Directrice générale
AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, Québec

Adriano Magnifico
Spécialiste du développement de carrière
Division scolaire Louis Riel, Manitoba

Akosua Alagaratnam
Directrice générale
First Work, Ontario

Amy Melo
Coordonnatrice des services de cheminement, d’orientation et d’éducation au choix de carrière
Conseil scolaire de district de Peel, Ontario

Raj Dam
Directeur adjoint, Partenariats et relations externes
Université de Toronto, Scarborough, Ontario

John Sharpe
Directeur général
Alliance pro-jeunesse, Nouveau-Brunswick

Keka DasGupta
Directrice
Precision Marketing Group, Ontario

Lena Stewart (Programme de mobilisation des étudiants aux cycles supérieurs)
Étudiante à la maîtrise ès arts en psychologie de l’orientation
Université Yorkville, Nouvelle-Écosse

Personnel

Amélie Amonacil
Spécialiste, Réseautage avec les partenaires, Marketing et communications (bilingue)

Amrita Jhutty
Assistante chargée de la planification des congrès

Farzaneh Babazadeh Bedoustani
Spécialiste, Programmes, Apprentissage et développement (bilingue)

Ye Liu
Spécialiste, Numérique, Marketing et communications

Diana Castano
Adjointe exécutive et administratrice de bureau

Alexandra Manoliu
Responsable des initiatives de recherche

Sharon Ferriss
Directrice principale, Marketing et communications

Lindsay Purchase
Chef, Contenu, Apprentissage et développement

Thierno Diouf
Coordonnateur, Réseautage avec les partenaires, Marketing et communications (bilingue)

Maria Roscetti
Directrice, Événements, Apprentissage et développement

Cyrielle Filias (en congé de maternité)
Spécialiste, Programmes, Apprentissage et développement (bilingue)

Rachel So
Spécialiste, Numérique, Marketing et communications

Sandra Francescon (en congé de maternité)
Directrice, Événements, Apprentissage et développement

Norman Valdez
Chef, Technologie et conception, Marketing et communications

Riz Ibrahim
Directeur général

En 2021, le CERIC a également bénéficié du soutien de Simran Gill, stagiaire.

Le CERIC tient également à remercier Ben Liadsky de The Counselling Foundation of Canada, ainsi que Nayan Biswas, Ruth Cortez, Jonathan Hutchinson et Precious Ogadi de la Foundation House.

Partenaires et organisations collaboratives

EN SAVOIR PLUS

Printemps-été 2022

Careering magazine cover

Printemps-été 2022:
La profonde dissociation affectant les carrières

(Ainsi qu’aux autres publications du CERIC.)

Cliquez sur l’image ci-contre pour consulter la version en ligne du magazine Careering.

Le CERIC sollicite vos idées d’articles pour le numéro d’automne 2022 du magazine Careering, qui portera sur le thème de « la reprise, de la réflexion et de la résilience ». Les articles de ce numéro seront publiés sur ceric.ca/fr/magazine-careering.

Voici quelques sujets possibles :

  • Conseils pratiques en matière de bien-être pour les organisations et les particuliers
  • Renforcer sa résilience afin de pouvoir relever les défis actuels et futurs
  • Fatigue de compassion
  • Gérer les obstacles au développement de carrière
  • Comment diriger ses employés dans la « nouvelle normalité »
  • Travail hybride (pour les clients et dans le domaine de la carrière)
  • Développement de carrière qui tient compte des traumatismes

Veuillez nous envoyer un texte d’un ou deux paragraphes qui décrit votre idée et les points que vous pensez développer dans votre article. Veuillez prendre connaissance de nos directives sur la présentation d’articles et envoyer votre idée d’article à l’adresse lindsay@ceric.ca au plus tard le 13 juillet. Les nouveaux auteurs sont les bienvenus! Vous pouvez nous soumettre votre article en anglais, en français ou dans les deux langues.

Les opinions exprimées par les contributeurs ne sont pas nécessairement celles du CERIC. La mention des programmes, services, produits et initiatives ne constitue pas une approbation de ces éléments.

EN SAVOIR PLUS

Un guide destiné aux jeunes pour décrocher un bon travail ou devenir leur propre patron

Partenaire du projet : Youth Employment Service
Langue : Anglais

TERMINER

Good WORK! Get a GREAT JOB or be your OWN BOSS: a young person’s guide » est une excellente ressource pour ceux qui travaillent avec les jeunes.

L’auteure Nancy Schaefer pousse plus loin les propos de son précédent ouvrage Good Job! A Young Person’s Guide To Finding, Landing, and Loving A Job, en ajoutant des conseils et de l’information nécessaires à un jeune qui démarre une entreprise.

Nancy a organisé des groupes de réflexion avec des jeunes afin de saisir les meilleures pratiques pour décrocher un emploi ou démarrer une entreprise et table sur les 38 années d’expertise de YES avec les jeunes.

Good work! fournit des renseignements explicites, pratiques et faciles à lire sur la manière d’obtenir un emploi ou de démarrer une entreprise. Ce livre est une ressource inestimable pour quiconque travaille avec les jeunes.

Good Work est un nouveau projet du CERIC en partenariat avec Youth Employment Service (YES) et Services d’emploi des jeunes.

gw_french
Auteur(s): Nancy Schaefer
Éditeur: Septembre éditeur 2009
ISBN: 978-2-89471-348-8
Édité en association avec:CERIC
Pour obtenir votre exemplaire personnel: $24.95

gw
Auteur(s): Nancy Schaefer
Éditeur: CERIC
ISBN: 0-9687-8403-8
Édité en association avec:
YES (Youth Employment Services)
Pour obtenir votre exemplaire personnel: $19.95

EN SAVOIR PLUS

Histoires de transitions : exploration des antécédents de carrière et des choix de programmes d’études chez les jeunes adultes

Partenaire du projet : Dalhousie University
Langue : Anglais

TERMINER

Ce projet de recherche vise à améliorer l’éducation des conseillers en orientation en initiant un effort pour étoffer le programme éducatif et articuler les voies éducationnelles pour ceux qui désirent devenir des conseillers en orientation, aussi bien que pour ceux qui travaillent dans le domaine et veulent poursuivre leur éducation.

Le point central de ce projet de recherche dans le domaine du développement de carrière est l’exploration en profondeur des programmes d’éducation des conseillers en orientation professionnelle au Canada. Cette recherche a pour but de :

  • Acquérir une compréhension approfondie et produire un répertoire détaillé des programmes actuellement disponibles pour les aspirants conseillers ou ceux qui pratiquent déjà;
  • Mieux comprendre les voies de carrière et les niveaux d’instruction de ceux qui œuvrent déjà dans le domaine; et
  • Initier un cheminement vers une vision collective de ce que seront les programmes d’éducation des conseillers en orientation canadiens.
EN SAVOIR PLUS

Élaboration et publication d’un texte portant sur le counselling d’orientation au Canada

Partenaire du projet : University of Manitoba et University of Lethbridge
Langue : Anglais

TERMINER

Le partenariat entre le CERIC, l’université de Lethbridge et l’université du Manitoba vise à élaborer un texte rédigé par des Canadiens qui servira de manuel principal pour un cours sur le développement de carrière offert dans un programme de niveau collégial ou de premier cycle. Ce projet en trois phases comprend une enquête auprès des chargés de cours sur le cadre ou la structure du manuel et des chapitres. Le projet :

  • favorisera l’acquisition d’une identité professionnelle dans le domaine du counselling d’orientation et du développement de carrière en fournissant aux étudiants des connaissances théoriques spécifiquement canadiennes, en augmentant la notoriété des programmes d’orientation canadiens qui ont fait leurs preuves, et en présentant des documents qui font entendre la voix des praticiens, chercheurs et théoriciens canadiens.
  • fera valoir les meilleures pratiques, améliorera les communications avec le public et parmi les praticiens de l’orientation, stimulera la recherche et favorisera le professionnalisme dans l’ensemble de notre secteur d’activité.
  • mettra l’accent sur les statistiques canadiennes, l’identification des programmes canadiens qui ont du succès, l’exploration d’enjeux sociaux touchant des populations spéciales et d’enjeux régionaux, et la discussion sur des cadres théoriques pour aborder les questions de diversité dans un contexte canadien.

Les principaux rédacteurs seront les Drs Blythe Shepard et Priya Mani qui inviteront des praticiens, des chercheurs et des théoriciens à contribuer au manuel.

EN SAVOIR PLUS

Guide d’évaluation en orientation

Partenaire du projet : Université Laval, UQAM et Université de Sherbrooke
Langue : Anglais et français

TERMINER

Assessment activities are key components of career and guidance counsellor practice, regardless of their specific area of activity. In view of the modernization of professional practices in the mental health and human relations sectors and the revised scopes of practice, the Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ) produced this Guide to offer career and guidance counsellors a frame of reference for assessment practices. This includes information as well as guiding principles to help clarify career and guidance counsellor assessment practices. Readers should keep the following points in mind:

  • The Guide provides career and guidance counsellors with a general frame of reference to help delineate all aspects of the assessment and evaluation process and associated issues.
  • The Guide seeks to clarify professional assessment and evaluation practices without specific reference to a particular conceptualization or approach, in order to respect counsellor theoretical choice.
  • The Guide also aims to contribute to the maintenance and development of career and guidance counsellor knowledge and skills within their scope of practice and in relation to the legal foundations of their practice.
  • The Guide deals with career and guidance counsellor assessment practices. It should not be confused with the interpretation guide for the Loi modifi ant le code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines (An Act to amend the Professional Code and other legislation in the mental health and human relations sectors).

This Guide is comprised of four sections. Section 1 addresses assessment as an essential feature of career and guidance counsellor practice. It is specifically concerned with how assessment contributes to professional judgment within a scope of practice, to knowledge and skills, to reserved activities of career and guidance counsellors and to ethical responsibilities. Section 2 defines assessment in regards to three main dimensions of scope of practice: psychological functioning, personal resources, and environmental conditions. Section 3 introduces the process of assessment, which is defined as involving four steps: gathering, decoding, analyzing and communicating information. Finally, Section 4 raises some considerations that allow career and guidance counsellors to better situate themselves in relation to the role of assessment in the context of career and guidance counselling.

Notes:
The OCCOQ is Québec’s professional order (college) of career and guidance counsellors. All practising career and guidance counsellors in the province of Québec must be members of the Order. Reflecting legislation currently in effect, this Guide uses the term “Bill 21.”

EN SAVOIR PLUS

Regarder avant de faire le grand saut : stratégies pour survivre au travail autonome

Partenaire du projet : Life Strategies Ltd.
Langue : Anglais

TERMINER

Le travail autonome est une tendance croissante dans de nombreux secteurs. C’est aussi de plus en plus un choix de carrière pour les praticiens et conseillers de l’orientation professionnelle. Malgré cela, la plupart des spécialistes de l’orientation professionnelle ont une vue étriquée du travail autonome et des contraintes du travailleur indépendant. Avec une formation aux services d’orientation professionnelle qui se concentre sur les sujets traditionnels (par ex., les théories, la déontologie, les CV, les techniques d’entretien), les spécialistes de l’orientation ont un accès limité ou nul au développement professionnel spécifiquement axé sur le travail autonome et l’entrepreunariat.

Le projet Look Before You Leap: Self-Employment Survival Strategies, qui est un partenariat entre le CERIC et Life Strategies Ltd., comblera ce vide en procurant :

  • une formation accessible axée sur le travail autonome / l’entrepreunariat
  • un bassin de ressources pour accompagner les spécialistes de l’orientation / les clients qui songent au travail autonome
  • une plateforme d’apprentissage / un site de réseautage pour accéder aux ressources / partager les résultats des recherches et les réussites individuelles ou collectives

Composantes du projet

Cours

  • Ce cours de 2 semaines (20 heures) en ligne aidera les spécialistes de l’orientation professionnelle à se diriger vers le travail autonome et/ou soutenir leurs clients intéressés par ce sujet. Les participants acquerront ou affineront leurs connaissances dans le domaine du travail autonome et de l’entrepreunariat.
  • Ce cours est également dispensé en mode mixte
  • Un guide de l’animateur et une présentation PowerPoint sont en cours de développement pour faciliter la livraison en personne.

Livre

Look Before You Leap: Self-Employment Survival Strategies (Regardez avant de faire le grand saut : Stratégies de survie des travailleurs autonomes)

  • Il complémente la formation et fournit un soutien continu à ceux qui s’orientent vers le travail autonome.
  • Parmi les sujets : histoire du travail autonome, traits distinctifs du travailleur autonome, de l’entrepreneur, repérage des tendances et des étapes logistiques, notamment la préparation du plan d’affaires, la mise en marché, la gestion financière, l’accès au soutien professionnel, et l’évaluation des progrès effectués.

Blogue (lookbeforeyouleap-selfemployment.blogspot.com)

  • Conseils et stratégies applicables au travail autonome

Twitter (@lookb4leaping)

  • Dernières actualités sur le projet et les nouvelles ressources

Site Web (www.lookbeforeyouleap.ca)

  • Liens commentés vers les ressources pertinentes du travail autonome

Vous pouvez suivre l’évolution de ce projet sur le site www.lookbeforeyouleap.ca et soumettre vos idées sur le blogue du projet ou sur Twitter.

EN SAVOIR PLUS

Collectivité et commerce : sondage sur le développement économiquedes entreprises autochtones

Partenaire du projet : Environics, Indian and Northern Affairs Canada, IBM, RBC, First Air
Langue : Anglais

TERMINER

Le Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCAB) a mené la première enquête nationale détaillée auprès des dirigeants des sociétés autochtones de développement économique (SDE). L’étude complémente le sondage sur les petites entreprises autochtones.

Les sociétés de développement économique sont le bras armé de création et de développement d’entreprises des gouvernements des Premières Nations, Métis ou Inuit. Elles sont vitales pour le monde des affaires autochtone parce qu’elles investissent dans des filiales en propriété exclusive et/ou des entreprises gérées au profit des collectivités autochtones qu’elles représentent.

Le présent rapport, parrainé par le CERIC, donne un meilleur aperçu des réussites, des défis et stratégies de ces sociétés de développement économique. La recherche se penche également sur leurs relations avec d’autres organismes, notamment gouvernementaux et du secteur privé, et sur leur rôle dans la collectivité.

Intitulé Collectivité et commerce : A Survey of Aboriginal Economic Development Corporations, le rapport dévoile les constatations suivantes :

  • Les sociétés autochtones de développement économique enregistrent d’excellents résultats financiers.
  • La majorité des sociétés de développement économique prennent en compte les bienfaits pour la collectivité dans l’évaluation de leur réussite.
  • 80 % des sociétés de développement économique déclarent que l’évolution professionnelle des employés autochtones est une de leurs priorités.
  • Les sociétés de développement économique partagent l’optimisme des petites entreprises autochtones privées et expriment la même confiance en ce qui concerne leur avenir.

Les résultats sont le fruit d’entrevues menées en face à face ou par téléphone auprès des dirigeants de 50 sociétés autochtones de développement économique de tout le Canada. La recherche a été dirigée par Environics Research Group. Acosys Consulting Services, une entreprise intégralement autochtone, a également apporté son soutien.

Les deux sondages sur les entreprises autochtones ont été rendus possibles grâce au soutien du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, d’IBM Canada Ltd., de la Banque Royale du Canada (RBC), du Canadian Education and Research Institute for Counselling (CERIC) et de First Air.

Pour de plus amples informations sur CCAB et ses recherches, visitez le site www.ccab.com.

EN SAVOIR PLUS

Promesse et prospérité : sondage sur les commerces autochtones

Partenaire du projet : Environics Research Group, Indian et Northern Affairs Canada, IBM, RBC, First Air
Langue : Anglais

TERMINER

La première étude approfondie depuis 10 ans qui montre que les chefs des petites entreprises autochtones sont de plus en plus nombreux au Canada, et qu’ils connaissent un franc succès en termes de rentabilité et de croissance, et cela d’une manière qui va bien au-delà des résultats financiers. Projet du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCAB), cette étude a été menée par Environics et parrainée par le CERIC.

Le nombre de chefs d’entreprises et d’entrepreneurs croit globalement cinq fois plus que celui des travailleurs indépendants au Canada. Selon l’étude du CCAB, intitulée Promise and Prosperity: The Aboriginal Business Survey, les entreprises autochtones sont variées et implantées dans différentes régions du pays, dans divers secteurs d’activité ou marchés.

Grâce à l’étude approfondie sur les entreprises autochtones menées par Statistique Canada et Entreprise autochtone Canada en 2002, le CCAB s’est lancée dans l’Enquête sur les entreprises autochtones (ABS) en 2011 pour combler les lacunes et contribuer à la compréhension des occasions d’affaires et des défis auxquels doivent faire face les entreprises autochtones. Le rapport est une exploration opportune – fondé sur des entretiens téléphoniques avec 1 095 chefs de petites entreprises des Premières Nations, des Métis et des Inuits (définies comme employant 100 personnes ou moins) – de leurs objectifs et stratégies, et des principaux facteurs contribuant à leur croissance. Les constatations majeures de ce rapport sont les suivantes :

  • Le nombre de chefs d’entreprises et d’entrepreneurs croit globalement à un taux nettement supérieur à celui des travailleurs indépendants au Canada.
  • Les entreprises autochtones sont variées et implantées dans différentes régions du pays, dans divers secteurs d’activité ou marchés.
  • Les chefs des petites entreprise autochtones réussissent en termes de rentabilité et de croissance, mais d’une manière qui va bien au-delà des résultats financiers.
  • Les petites entreprises autochtones florissantes se distinguent par l’utilisation de leurs plans d’affaires annuels et par leur capacité d’innover.
  • Les petites entreprises autochtones créent des emplois pour les Autochtones, mais aussi pour les non-Autochtones.
  • Les entrepreneurs autochtones s’en remettent principalement à leurs propres ressources à la fois pour démarrer leur entreprise, mais aussi pour leur fond de roulement, car l’accès au financement est considéré comme un obstacle majeur à leur croissance.

Malgré les défis des petites entreprises autochtones, leur confiance en l’avenir est solide.

Pour de plus amples informations sur CCAB et ses recherches, visitez le site www.ccab.com.

EN SAVOIR PLUS

L’exploration de carrières : une mise en œuvre de la théorie sociale cognitive de l’orientation chez les jeunes à risque

Partenaire du projet : University of Manitoba et University of Winnipeg
Langue : Anglais

TERMINER

Ce projet a pour objectif de créer un modèle de cheminement théorique représentant les processus grâce auxquels les adolescents et les jeunes adultes développent des intérêts scolaires et professionnels. Les connaissances actuelles des facteurs touchant les processus de développement d’un intérêt scolaire et professionnel chez les enfants sont limitées, avec une absence notoire de modèle/cadre théorique qui prendrait en compte à la fois la recherche et les aspects pratiques. Ce projet recherchera les sources de l’auto-efficacité, des attentes de résultats et des objectifs professionnels et analysera leur contribution au développement d’intérêts scolaires et professionnels.

S’appuyant sur la théorie sociale cognitive de l’orientation scolaire et professionnelle (TSCOP) (Lent, Brown et Hackett, 1994), ce projet identifiera les facteurs familiaux, sociaux et environnementaux s’appliquant aux jeunes qui influencent leur perception de l’auto-efficacité et des attentes de résultats et qui ont une incidence sur le développement de leur intérêt pour une profession. Le projet y parviendra en demandant à un large éventail de jeunes à différentes étapes de développement de dire comment ils perçoivent les valeurs et aptitudes, les performances et les réalisations personnelles, l’apprentissage par observation de leurs parents, amis et enseignants, ainsi que la persuasion sociale (c’est-à-dire le rôle de l’appartenance à un groupe social) pour savoir de quelle manière ces facteurs influencent leurs intérêts scolaires et professionnels. De plus, l’étude examinera les mêmes facteurs dans une population comparable ayant participé à un programme d’exploration de carrières de Career Trek Inc.

Il s’agit d’une étude à grande échelle qui impliquera 500 participants à cinq étapes différentes de développement : phase de latence, phase intermédiaire de l’adolescence, fin de l’adolescence, jeune adulte et adulte. L’étude vise à appliquer les concepts de la TSCOP aux enfants et à améliorer les connaissances actuelles en matière de développement de l’intérêt pour une profession. Ces concepts seront aussi mis en œuvre chez les jeunes gens habituellement identifiés comme « vulnérables », qui sont une population mal comprise par la plupart des conseillers en orientation. Dans cette étude, le concept de « vulnérabilité » est recadré pour inclure les jeunes et les familles ayant besoin de soutiens supplémentaires pour réussir leur parcours scolaire et professionnel.

EN SAVOIR PLUS