2019

Le numéro printemps-été du magazine Careering examine les tests d’aptitudes

Les professionnels de la carrière utilisent une variété d’outils et de stratégies d’évaluation quand ils travaillent avec les clients. Comment identifier le bon type d’outil qui répond à leurs besoins? En collaboration avec la National Career Development Assessment (NCDA), le numéro printemps-été du magazine Careering met en lumière le thème des « tests d’aptitudes » selon des perspectives très diverses.

Dans ce numéro de Careering, vous trouverez des articles pratiques et stimulants qui présentent diverses approches de l’évaluation de carrière :

… et plus encore

Le prochain numéro du magazine Careering (automne 2019) portera sur le thème des “Carrières vertes”. Nous sommes ouverts à un large éventail d’articles en lien avec ce thème : l’interrelation entre le changement climatique et le développement de carrière, les industries émergentes, les carrières durables avec les élèves de la maternelle à la 12e année, etc. Veuillez consulter nos directives de soumission et envoyer votre suggestion d’article à: lindsay@ceric.ca avant le 28 juin 2019. La date de tombée sera fixée au mois de juillet en collaboration avec les auteurs.

N’hésitez pas à transmettre ce magazine électronique à vos collègues et amis, et à nous faire part de vos commentairesL’abonnement est gratuit pour les professionnels du développement de carrière.

Vous pouvez également accéder en ligne aux numéros précédents de Careering.

Merci à nos annonceurs! Apprenez-en davantage sur les occasions de publicité dans Careering (en anglais).

EN SAVOIR PLUS
2019

Les étudiants handicapés du niveau postsecondaire se heurtent à des lacunes dans les services d’orientation professionnelle

Bien que de plus en plus d’étudiants handicapés fréquentent les établissements postsecondaires canadiens, certaines structures, la discrimination et l’aliénation de certains droits les empêchent d’avoir accès à des services d’orientation professionnelle et à des programmes d’apprentissage intégré, a révélé le rapport final d’un projet financé par le CERIC et réalisé par l’Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire (NEADS). Le rapport, Accessibilité, conception universelle et de services d’orientation professionnelle (en anglais), indique que les étudiants handicapés doivent avoir plus d’occasions d’acquérir des compétences et de l’expérience de travail, notamment par des programmes d’alternance travail-études, de mentorat ou de bénévolat.

Ce rapport de la NEADS regroupe les résultats d’un ensemble d’études portant sur différents jeux de données et différentes populations d’étudiants handicapés. Il comprend également un sondage auprès des spécialistes en développement de carrière de niveau postsecondaire. L’objectif du rapport est d’améliorer la compréhension des lacunes actuelles et de décrire les meilleures pratiques en matière d’accommodement et de conception universelle des services d’orientation professionnelle. Le soutien du CERIC a permis d’élargir l’étude dans le cadre du projet Accessibilité et conception universelle en matière de programmes et de services de transition de carrière (en anglais), financé par Emploi et Développement social Canada de 2016 à 2018. Ce projet a réalisé un examen minutieux des mesures d’accessibilité, des services, des accommodements, du matériel technique et des services de soutien offerts aux étudiants handicapés qui fréquentent les établissements postsecondaires canadiens financés par l’État.

Voici certaines des principales conclusions de l’étude :

  • L’accessibilité et les efforts d’inclusion dans le milieu postsecondaire n’ont pas progressé au même rythme que le parcours des étudiants et sont limités au cadre universitaire (apprentissage en classe et en ligne). L’accès aux apprentissages parallèles, aux apprentissages intégrés au travail et au perfectionnement professionnel doit être amélioré.
  • Les étudiants handicapés ont rarement accès à des expériences non pédagogiques pouvant mener à des emplois : emplois d’été, emplois à temps partiel durant l’année scolaire, stages, programmes d’alternance travail-études.
  • Les programmes d’éducation opposent encore d’importants obstacles transitionnels, et les étudiants handicapés qui terminent leurs études postsecondaires rencontrent des défis particuliers lorsqu’ils arrivent sur le marché du travail ou décident de poursuivre leurs études postsecondaires.

Les résultats de l’Enquête canadienne sur l’incapacité (Statistique Canada, 2012) et de l’étude menée par un regroupement d’universités et de collèges canadien (2015) ont aussi été pris en compte. L’étude du regroupement d’universités et de collèges canadiens comprend les résultats d’un sondage sur les types d’expériences de travail, la motivation à poursuivre des études supérieures, les objectifs professionnels des étudiants handicapés et les mesures qui aideraient ces étudiants à se préparer pour le marché de l’emploi. L’Enquête canadienne auprès des étudiants à la maîtrise et au doctorat (2016), qui est axée sur les étudiants handicapés des cycles supérieurs, a aussi été examinée. Cette enquête dresse notamment un portait de l’expérience des étudiants autochtones ayant une déficience et des étudiants aux cycles supérieurs qui étudient dans des disciplines STIM. Cette masse de rapports sur le parcours postsecondaire et l’expérience de travail des Canadiens handicapés fournissent des renseignements et des idées très utiles.

Voici quelques faits importants :

  • Des 3 775 910 Canadiens handicapés âgés de 15 ans et plus, 190 290 fréquentent un établissement postsecondaire.
  • Comparativement aux étudiants handicapés qui ne fréquentent pas l’université, le bassin des étudiants universitaires handicapés est composé de personnes plus jeunes, d’un peu plus de femmes, d’un peu moins d’Autochtones, de plus d’immigrants et de moins de membres des minorités visibles.
  • Le handicap le plus répandu parmi les étudiants universitaires est la douleur. Cette difficulté est fréquemment accompagnée de problèmes de mobilité ou de flexibilité ou causée par un problème de santé mentale. Les problèmes de santé mentale sont le deuxième handicap le plus répandu.
  • Le taux d’emploi chez les Canadiens handicapés âgés de 25 à 64 ans est de 49 %, comparativement à79 % chez les Canadiens non handicapés. La différence entre le taux d’emploi des personnes avec incapacité et celui des personnes sans incapacité est moindre parmi les diplômés universitaires.
  • Aux cycles supérieurs, les étudiants handicapés sont généralement plus âgés que les étudiants non handicapés. Ils sont aussi plus susceptibles d’étudier en arts et en sciences humaines qu’en gestion des affaires ou en génie.
  • Environ 60 % des étudiants handicapés de premier cycle prévoient de poursuivre leurs études ou faire du perfectionnement professionnel une fois leur diplôme obtenu, que ce soit dans un établissement d’études supérieures (38 %) ou une école professionnelle (22 %).
  • Trente-trois pour cent des étudiants handicapés ont dit avoir un emploi qui les attend au terme de leurs études. De ce nombre, 44 % ont indiqué que l’emploi en question était associé de près aux compétences et aux connaissances qu’ils avaient acquises, et 38 % que l’emploi demandait le diplôme particulier qu’ils étaient en voie d’obtenir.
  • La quasi-totalité des étudiants handicapés de premier cycle a déclaré avoir pris au moins une mesure pour se préparer au marché de l’emploi, généralement de façon informelle (comme des discussions sur les choix de carrière avec leurs pairs, leurs parents ou des professeurs).

Entre la fin de 2018 et le début de 2019, dans le cadre de ce projet de recherche, la NEADS a aussi mené un sondage national auprès des professionnels de l’orientation des établissements postsecondaires canadiens afin de comprendre leur expérience de travail avec les étudiants handicapés. Les répondants ont notamment rapporté les défis suivants :

  • Les problèmes et les questions des étudiants en ce qui a trait à la divulgation de leur déficience aux employeurs
  • Le manque de programmes de sensibilisation ou de ressources qui permettraient aux organisations et aux employeurs d’embaucher plus de personnes handicapées
  • Le faible nombre de personnes handicapées embauchées par les employeurs en raison d’un manque de sensibilisation, de volonté ou de soutien
  • Les obstacles structurels dans les organisations

Selon le rapport, un des principaux problèmes est que les services aux étudiants handicapés des établissements postsecondaires canadiens reçoivent généralement des subventions pour offrir des accommodements en milieu éducatif, mais que les autres environnements d’apprentissage n’ont pas droit à ce type de subvention. Cette situation représente un risque d’obstacles importants pour les étudiants ayant une déficience qui souhaitent avoir accès à des apprentissages intégrés au travail. Ces centres de services n’ont souvent pas les effectifs nécessaires pour aider les autres services aux étudiants (comme les services de développement de carrière) à s’adapter aux besoins des étudiants ayant une déficience.

Le rapport encourage les spécialistes de l’orientation professionnelle à accroître leurs connaissances pour aider les étudiants handicapés à relever leurs défis particuliers et établir comment, de la conception universelle aux accommodements professionnels, ils peuvent miser sur leurs connaissances pour créer de nouveaux programmes dans leur établissement.

EN SAVOIR PLUS
2019

En primeur : formation avec Spencer Niles aux séminaires d’été 2019 – Career Counselling with Soul

Lors des séminaires d’été 2019 du CERIC, le spécialiste en gestion de carrière, professeur et conférencier Spencer Niles donnera une formation interactive spéciale d’une journée : Career Counselling with Soul, qui portera sur l’importance d’y mettre du sien dans l’orientation de carrière (offerte en anglais seulement). La formation se déroulera le mardi 13 août au bureau du CERIC de Toronto.

Nous sommes nombreux à avoir de la difficulté à rester « nous-mêmes » au travail et dans notre vie quotidienne. Notre façon d’être et de vivre peut être influencée par des attentes contradictoires et de nombreuses règles en milieu de travail qui menacent notre authenticité. Parfois, nous voulons tellement nous intégrer et réussir que nous ne nous rendons pas compte de ce qui nous arrive. Cette séance d’une journée propose des stratégies pour encourager les clients à faire des choix de carrière qui respectent leur personnalité et leur façon d’être.

Spencer Niles enseigne à la School of Education du College of William and Mary, dont il est également le doyen. Auparavant, il a été professeur distingué et directeur de département à l’Université de la Pennsylvanie. En outre, M. Niles a dirigé un centre d’orientation professionnelle pour adultes, et a travaillé comme conseiller d’orientation en enseignement supérieur, à l’école intermédiaire, et à l’école secondaire, en plus d’exploiter un cabinet de pratique privée. Il a enseigné dans 27 pays, signé 130 publications relatives à la carrière et reçu de nombreux prix de l’American Counseling Association et de la National Career Development Association, où il siège actuellement à titre de président.

Voici ce que d’autres professionnels de la carrière ont dit à propos de leur expérience enrichissante avec Spencer Niles…

« Ce séminaire a été très inspirant et révélateur. Il ne fait aucun doute que j’appliquerai ce que je viens d’apprendre dans ma carrière et dans ma vie. Je ne réalisais même pas que mon esprit et mon âme n’étaient plus connectés. Maintenant je le sais. Je ne voulais pas que la formation finisse. »

« M. Niles est un médecin et un chercheur formidable. Il maîtrise très bien ce qu’il enseigne et il est une référence dans le domaine de l’orientation de carrière. »

« Cet excellent conférencier a donné des trucs formidables qui influenceront mon travail au quotidien. J’ai maintenant envie de réaliser de grandes choses, de créer des liens dans ma communauté et de développer ma spiritualité. »

Le tarif hâtif du séminaire d’un jour est de 195 $, et le tarif normal, de 245 $. Des rabais sont offerts aux groupes. Maximum de 30 places très en demande. Faites vite!

Les séminaires d’été du CERIC ont été conçus pour offrir aux intervenants en développement de carrière les formations approfondies, en personne et abordables qui leur manquaient.

Renseignements complets et inscription à l’adresse www.ceric.ca/seminaires-dete.

EN SAVOIR PLUS
2019

Le CERIC sera sur la route ce printemps pour communiquer ses connaissances et ressources sur le développement de carrière

Dès ce mois-ci, le CERIC se rendra à différents endroits partout au Canada dans le cadre d’une tournée de présentation. Les participants à ces activités d’apprentissage et de réseautage pourront découvrir les programmes et publications du CERIC et entrer en contact avec des collègues qui partagent leurs intérêts.

La tournée du CERIC propose des activités inclusives conçues pour susciter le dialogue entre tous les acteurs du développement de carrière, notamment les intervenants en développement de carrière, les formateurs, les employeurs, les organismes communautaires et l’administration publique. Elle leur permet :

  • de prendre connaissance des dernières recherches, des cours et des ressources du CERIC, qui fournissent des perspectives pour appuyer et enrichir leur travail;
  • de prendre part à un échange sur les besoins et les lacunes en développement de carrière, et sur la façon dont le CERIC peut y répondre; et
  • de bâtir un réseau de personnes et d’organismes locaux qui s’occupent des divers aspects du développement de carrière.

Les dates suivantes ont été confirmées pour notre série de déjeuners au printemps :

Le CERIC souhaite remercier les nombreux partenaires qui organisent des présentations dans leurs établissements, ainsi que les associations et les groupes qui communiquent des renseignements à leurs membres et à leurs réseaux.

Si vous vous trouvez dans une de ces villes et que vous voulez participer à une séance, ou si vous souhaitez vous associer au CERIC pour organiser éventuellement une séance dans votre ville, veuillez écrire à Cyrielle Filias à cyrielle@ceric.ca.

EN SAVOIR PLUS
2019

De fabuleux conférenciers inspirants à l’occasion de Cannexus20!

Le CERIC est heureux d’annoncer les conférenciers de Cannexus20, le congrès national en développement de carrière bilingue le plus important au Canada. Le congrès Cannexus est conçu pour favoriser les échanges entre participants et pour explorer de nouvelles approches novatrices en orientation professionnelle, en développement de carrière et en perfectionnement de la main-d’œuvre. Le congrès se déroulera du 27 au 29 janvier 2020 au Centre Shaw à Ottawa. Quelque 1 200 participants sont attendus.

Trois conférenciers d’honneur intéressants parleront de leurs expériences et de leurs points de vue :

  • Natan Obed, président, Inuit Tapiriit Kanatami, chef national des Inuits du Canada
  • Tristram Hooley, directeur de recherche, The Careers & Enterprise Company
  • Zita Cobb, fondatrice et directrice générale, Fogo Island Inn et Shorefast Foundation

L’appel aux conférenciers pour Cannexus20 est toujours ouvert. Les séances de formation peuvent porter sur des sujets tels que les innovations et pratiques exemplaires en matière de techniques d’accompagnement et d’orientation professionnelle, les programmes en matière d’emploi et de formation, le recrutement et la mobilisation des employés, la planification de la main-d’œuvre et plus encore. La date butoir est le 7 juin 2019.

Cannexus continue de prendre de l’envergure chaque année. Au congrès Cannexus20, vous vous joindrez à des collègues du domaine du développement de carrière qui œuvrent dans les secteurs publics et privés, et dans les domaines de l’éducation et des services communautaires. Les participants prendront part à une conversation nationale pendant laquelle ils examineront les nouvelles façons de définir notre travail, de trouver un emploi et d’acquérir des compétences.

En plus d’allocutions de très grande qualité et de plus de 150 séances de formation, une populaire visite des exposants (à guichets fermés l’année dernière) présentera des produits, programmes et services de tous les secteurs du développement de carrière. Vous pourrez vous procurer la brochure des exposants et des commanditaires en mai. Écrivez à sandra@ceric.ca pour vous renseigner sur les possibilités de commandite et d’exposition.

L’inscription commence le 3 juillet 2019 et nous vous offrons des tarifs super avantageux. Les conférenciers, les membres d’organisations collaboratives, les étudiants et les groupes peuvent profiter de tarifs réduits.

Le congrès est présenté par le CERIC avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives.

EN SAVOIR PLUS
2019

Une nouvelle série de webinaires porte sur la prise en compte des traumatismes, dans le cadre du processus de développement de carrière

Le CERIC est heureux de s’associer à la BC Career Development Association (BCCDA) pour offrir une série de trois webinaires – Trauma-Informed Career Development: How to Recognize and Effectively Respond to Trauma in Your Practice, avec Seanna Quressette, conseillère en traumatismes.

Alors qu’un nombre grandissant de clients faisant appel à des services d’orientation professionnelle ont vécu des traumatismes, il est essentiel que les intervenants en développement de carrière disposent d’outils concrets pour travailler efficacement avec ces personnes. Cette série de webinaires présentera des stratégies à l’intention des intervenants en développement de carrière, afin qu’ils établissement une pratique prenant en compte les traumatismes dans le cadre de leur prestation de services.

  • Webinaires no 1 : Impacts of Trauma on Career Development Jeudi 6 juin 2019 | 12 h à 13 h (HE)
  • Webinaire no 2 : Defining Trauma-Informed Career Development Practices Jeudi 13 juin 2019 | 12 h à 13 h (HE)
  • Webinaire no 3 : Trauma-Informed Strategies for Career Practitioners Jeudi 20 juin 2019 | 12 h à 13 h (HE)

Seanna Quressette est une conseillère en traumatismes professionnelle, qui possède plus de 30 ans d’expérience dans le secteur du développement de carrière. Elle est la coordonnatrice de la formation professionnelle continue à la faculté Child Family and Community Studies du Collège Douglas. Elle travaille également en cabinet privé. Elle a travaillé avec des clients en cabinet privé, dans le cadre de programmes publics et dans le secteur de l’enseignement postsecondaire. C’est devant une salle comble que Mme Quressette a présenté sa série de webinaires intitulés Trauma-Informed Career Development Practice, dans le cadre du Congrès national en développement de carrière Cannexus19, pour laquelle elle a reçu des commentaires élogieux.

Les frais d’inscription à la série complète s’élèvent à 159 $. Un rabais est offert aux membres de la BCCDA.

Le CERIC travaille de concert avec des associations et des organisations au Canada et à l’étranger pour proposer des webinaires qui offrent une formation professionnelle à la fois opportune, pratique et abordable. Le CERIC a déjà collaboré avec  les professionnels de carrière du Canada, l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs, la Career Development Association of Alberta, l’Association pour le développement de carrière au Nouveau-Brunswick et la National Career Development Association des États-Unis.

EN SAVOIR PLUS
2019

Le CERIC finance un projet de recherche pour appuyer l’intégration au travail des personnes immigrantes au Québec

Le CERIC financera un nouveau projet de recherche au Québec qui étudiera les façons dont les services peuvent mieux soutenir l’insertion professionnelle des personnes immigrantes qui connaissent plus de difficultés, malgré leurs qualifications ainsi que leurs études et leur formation avancées à l’origine de leur sélection. Le projet sera dirigé par Marcelline Bangali, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et directrice adjointe du Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT), l’un des plus grands centres de recherche en orientation au Canada.

La recherche sera menée en partenariat avec le Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail (SOIT), un organisme d’emploi à but non lucratif de Québec au service des nouveaux arrivants et des employeurs. Le partenariat avec le SOIT permettra aux chercheurs de mieux comprendre dans quelle mesure les services offerts par cet organisme répondent aux besoins des migrants relativement à leur insertion durable dans un emploi qu’ils jugent décent et qui contribue pleinement à la réalisation de leurs choix de vie fondamentaux. L’objectif ultime de la recherche est la création d’un modèle de service qui aiderait les personnes ayant nouvellement immigrées à gérer cette transition dans toute sa complexité identitaire et professionnelle.

La réalisation du projet s’échelonnera sur trois ans et sera menée par une équipe de recherche de l’Université Laval et de l’Université de Moncton. Axé sur l’enrichissement de la recherche par les savoirs expérientiels, ce projet sera mis en œuvre en collaboration étroite avec les professionnels du SOIT. Il consistera à observer les activités d’accompagnement de cet organisme, réaliser une enquête par questionnaire ainsi que des entretiens auprès de sa clientèle (personnes immigrantes) sur l’impact des services reçus, des entretiens individuels et de groupe avec son personnel (conseillers d’orientation et d’emploi) sur leur pratique. L’équipe de recherche réalisera également une étude sur les perceptions des employeurs afin que les axes d’amélioration et les pistes d’actions qui émergeront de cette recherche soient en cohérence avec les réalités du marché du travail.

La recherche servira ensuite à mettre au point un modèle d’intervention expérimental que le SOIT mettra à l’essai. Ce modèle de pratique innovateur et complet sera inspiré d’une approche constructiviste axée sur l’utilisateur, dans la perspective du nouveau paradigme de l’orientation au 21e siècle (inspiré des travaux de Mark Savickas, Jean Guichard et Mary McMahon).

Une telle recherche répond à des besoins qui se font sentir depuis plusieurs décennies. Les personnes immigrantes au Québec sont sélectionnées en fonction de nombreux critères, dont la qualification professionnelle et le haut niveau de scolarité. Pour les candidats sélectionnés, les perspectives d’emploi représentent un facteur déterminant. Si ces critères sont exigés pour l’admission des candidats à l’immigration, force est de constater que leur intégration en emploi est très laborieuse (chômage, déqualification et discrimination). Beaucoup de nouveaux arrivants, pourtant sélectionnés pour leur qualification, font face à un changement professionnel non désiré et imprévu. Cela se traduit généralement par une « perte de statut ». Beaucoup de services d’orientation professionnelle visent un accès rapide au marché du travail. Or, une telle stratégie peut mener à des choix contreproductifs, au détriment des autres sphères de vie, avec des répercussions sur la santé mentale, le bien-être et la cohésion familiale. Très peu d’études nous renseignent sur l’impact réel des prestations de services dont bénéficient les immigrants dans cette transition complexe et leur réorientation professionnelle.

Les résultats du projet serviront à concevoir un guide d’intervention pratique qui sera publié en français et en anglais à l’intention des professionnels qui interviennent auprès des personnes immigrantes. Les méthodes d’intervention ainsi que les recommandations qui seront développées dans ce guide pourront être adaptées aux spécificités d’autres provinces afin d’analyser les pratiques et d’effectuer des propositions de nouvelles approches pour mieux répondre aux besoins de la clientèle immigrante. Une université d’été destinée à la fois aux conseillers d’orientation ou d’emploi, aux professionnels intervenant auprès des personnes immigrantes (ex. service social) et aux étudiants en sciences de l’orientation ou en counseling de carrière favorisera davantage le transfert des connaissances. Un séminaire de 2e et 3e cycles sera également mis sur pied pour que les étudiants puissent intégrer les résultats de cette recherche à leur future pratique professionnelle ou à leurs propres projets de recherche. Enfin, la recherche contribuera à la prise de décisions politiques et sociales entourant l’intégration des immigrants au Canada.

Le CERIC fournit du financement et d’autres formes d’aide pour l’élaboration de ressources innovantes de développement de carrière. Les particuliers et les organismes sont invités à proposer des projets de recherche ou d’apprentissage dans le domaine de l’orientation professionnelle. Ce projet de recherche s’inscrit dans plusieurs des cinq secteurs de financement prioritaires du CERIC : la pratique du développement de carrière ayant une incidence sociale et économique, les nouvelles théories de développement de carrière et les nouveaux modèles de gestion de carrière; et l’incidence des services d’orientation professionnelle sur les politiques et les programmes.

EN SAVOIR PLUS
2019

Appel aux conférenciers lancé pour le congrès national en développement de carrière Cannexus20

Le CERIC invite les personnes et les organismes intéressées à faire une présentation au congrès national en développement de carrière Cannexus20 à soumettre une brève proposition de présentation en utilisant le formulaire de proposition qui suit, et les invite à faire connaître cette invitation à leurs collègues ou étudiants.Le congrès bilingue se déroulera du 27 au 29 janvier 2020 au Centre Shaw à Ottawa. Il s’agit du plus grand événement au Canada en matière d’orientation et développement de carrière et en perfectionnement de la main-d’œuvre, où1200 participants de partout au Canada et dans le monde y sont attendus.

Présenter à Cannexus constitue une occasion unique d’échanger de l’information et d’explorer de nouvelles approches en orientation professionnelle et en développement de carrière. Cette expérience permettra aux conférenciers de s’établir en tant qu’experts et leaders dans leurs domaines, au congrès et par la suite.

Les thèmes suivants ont été retenus par le CERIC pour aider les conférenciers à élaborer le contenu de leurs présentations. Il ne s’agit que d’exemples ; vos propres idées et suggestions sont les bienvenues.

  • Techniques d’accompagnement et d’orientation professionnelle efficaces
  • Nouvelles technologies et tendances, nouveaux outils
  • Recherches, théories et méthodologies actuelles
  • Soin de soi pour les professionnels du développement de carrière
  • Programmes de formation ou d’employabilité (milieu communautaire, gouvernements, corporations)
  • Développement de carrière pour les jeunes
  • Entrepreneuriat et emploi autonome
  • Développement de carrière chez les Autochtones
  • Clients handicapés
  • Communautés de nouveaux arrivants et de réfugiés
  • Information scolaire et professionnelle (primaire, secondaire, postsecondaire)
  • Recrutement et mobilisation des employés
  • Planification et développement de la main-d’œuvre
  • Développement de carrière pour la main-d’œuvre vieillissante
  • Compétences en leadership et en gestion pour les directeurs de centres de carrière/d’emploi

Les propositions doivent être soumises au plus tard le vendredi 7 juin 2019. Au préalable, veuillez consulter les conditions et les lignes directrices pour les présentations.

Cannexus est présenté par le CERIC avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives et de commanditaires.

EN SAVOIR PLUS
2019

Servez-vous des outils de changement de mentalité pour favoriser la réussite professionnelle de vos clients, dans une nouvelle série de webinaires présentée par le CERIC et l’association PCC

Le CERIC est heureux de travailler avec l’association Les professionnels de la carrière du Canada (PCC) pour la première fois afin d’offrir une série de trois webinaires intitulée Activating Potential: How to Apply Mindset Tools to Empower Your Clients Toward Career Success (Activer le potentiel : comment se servir des outils de changement de mentalité pour favoriser la réussite professionnelle de vos clients), présentée par Shellie Deloye, accompagnatrice en gestion de transition de carrière et formatrice en autonomisation.

Les professionnels du développement de carrière ont tous des clients qui manquent de lucidité professionnelle et de motivation, et pour qui les approches, options et programmes habituels ne suffisent pas. Cette série de webinaires présente un ensemble d’outils et de techniques fondés sur le changement quantitatif et les modèles de mentalité de croissance, comme la programmation neurolinguistique, pour aider les clients à atteindre leurs objectifs et à obtenir des résultats.

  • Webinaire no 1 : Activating Potential – Building Foundations for Success (Activer le potentiel : jeter les bases de la réussite) le mercredi 15 mai 2019 | de 12 h à 13 h (HE)
  • Webinaire no 2 : Activating Potential – Guiding Clients Toward Clarity, Purpose & Motivation (Activer le potentiel : guider les clients vers la clarté, la raison d’être et la motivation) le mercredi 22 mai 2019 | de 12 h à 13 h (HE)
  • Webinaire no 3 : Activating Potential – Planning for the WIN (Activer le potentiel : préparer la VICTOIRE) le mercredi 29 mai 2019 | de 12 h à 13 h (HE)

Les frais d’inscription à la série complète s’élèvent à 159 $. Un rabais est offert aux membres de l’association PCC.

Accompagnatrice en gestion et transition de carrière et formatrice en autonomisation, Mme Deloyeris a fondé Bright Futures Solutions. Titulaire d’une maîtrise en enseignement, elle est maître-mentore et formatrice en programmation neurolinguistique et en hypnothérapie. Membre de l’association Les professionnels de la carrière du Canada, elle est l’une des présentatrices de congrès Cannexus les mieux cotées.

Le CERIC travaille de concert avec des associations et des organisations au Canada et à l’étranger pour proposer des webinaires qui offrent une formation professionnelle à la fois opportune, pratique et abordable. Le CERIC a déjà collaboré avec  les professionnels de carrière du Canada, l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs, la Career Development Association of Alberta, l’Association pour le développement de carrière au Nouveau-Brunswick et la National Career Development Association des États-Unis.

EN SAVOIR PLUS
2019

Nouveau projet financé par le CERIC pour étudier le rôle de l’éducation au choix de carrière dans la trajectoire de 7 000 jeunes Canadiens

Le CERIC financera un projet de la Société de recherche sociale appliquée (SRSA) qui évaluera l’incidence de l’éducation au choix de carrière sur le choix de programmes postsecondaires des étudiants au secondaire et leurs résultats sur le marché du travail dans le but d’améliorer la qualité des choix de carrière par les jeunes. Le projet utilisera deux sources uniques de données longitudinales créées pour vérifier l’effet d’interventions en développement de carrière en mettant en relation les dossiers scolaires, des sondages menés auprès de jeunes et de leurs parents et les dossiers d’impôt dans trois provinces. Les données fournissent des renseignements sur 10 ans au sujet de 7 000 jeunes Canadiens fréquentant 72 écoles de la Colombie‑Britannique, du Manitoba et du Nouveau‑Brunswick, dont leurs aspirations professionnelles à l’âge de 14 ans, leurs études postsecondaires et leurs revenus.

Jusqu’à maintenant, les liens entre divers éléments comme l’éducation au choix de carrière au secondaire, l’influence des parents et du milieu et l’évolution de l’orientation de carrière des étudiants n’avaient pas été étudiés à fond. Ce nouveau projet, dirigé par Reuben Ford, Ph. D., de la SRSA, un organisme de recherche sans but lucratif, examinera le rôle de certains facteurs d’influence, comme le niveau d’engagement des parents et la fréquence des conseils donnés par les conseillers scolaires, les professeurs et les pairs dans la relation entre les aspirations, les choix de programmes et la trajectoire professionnelle des jeunes. L’étude enrichira considérablement les connaissances sur (a) la façon et le moment d’intervenir pour aider les jeunes dans leur choix de carrière, et (b) les personnes pour lesquelles le soutien est utile, mais actuellement déficient.

Le but est d’aider la profession de conseiller en orientation professionnelle à répondre avec autorité aux questions politiques de plus en plus urgentes en matière de planification optimale de l’éducation au choix de carrière offerte aux jeunes. L’étude servira aussi à élaborer des pratiques exemplaires et des outils visant à soutenir le travail des conseillers qui guident les étudiants dans la planification de leur carrière du début à la fin de leurs études secondaires. En raison de sa conception rigoureuse et de ses puissants ensembles de données, ce projet devrait fournir des preuves crédibles et convaincantes quant aux meilleurs moyens de surmonter les obstacles auxquels font face les étudiants dans la poursuite de carrières viables. Aucun ensemble de données comparable ni aucune étude similaire n’existe dans le monde.

Un objectif politique universel consiste à trouver des moyens d’aider les jeunes à réaliser leur plein potentiel, que le but ultime soit la croissance économique, l’innovation ou la compétitivité, ou encore l’inclusion sociale et la réduction des inégalités. Pourtant, de nombreux jeunes appartenant à des groupes défavorisés font face à des obstacles dans la poursuite de la trajectoire de carrière qu’ils ont choisie. Le Canada est un chef de file mondial en éducation, selon de nombreux indicateurs du rendement scolaire, de la maternelle à la 5e secondaire, et il affiche l’un des plus hauts taux de réussite au niveau postsecondaire de tous les pays de l’OCDE. Mais, il y a encore une proportion importante de jeunes qui quittent le système d’éducation formel avant d’être suffisamment préparés pour la transition vers le monde du travail. Par conséquent, il est essentiel de cultiver une orientation politique accrue sur la prestation de moyens de soutien appropriés à la prise de décisions de carrière par les jeunes.

Les données de cette étude proviennent de projets financés à l’origine par la Fondation canadienne des bourses d’études du millénaire, qui étaient des essais aléatoires de nouvelles approches visant à améliorer la qualité de la prise de décisions de carrière par les jeunes du secondaire. Le projet Un avenir à découvrir (UAD) a permis d’ajouter en classe 40 heures supplémentaires d’ateliers d’éducation au choix de carrière dans plus de 50 écoles secondaires. Il a également mis à l’essai une garantie précoce de bourse d’études postsecondaires de 8 000 $. L’organisme Advancement Via Individual Determination (AVID) a fait l’essai d’un cours facultatif de quatre ans visant à favoriser de multiples façons l’engagement scolaire des jeunes qui obtiennent des résultats moyens, leur inculquant des compétences et la motivation pour améliorer leur parcours scolaire.

Le CERIC offre du financement et d’autres formes d’aide pour l’élaboration de ressources innovantes de développement de carrière. Les particuliers et les organisations sont invités à proposer des projets de recherche ou d’apprentissage dans le domaine de l’orientation professionnelle. Le projet décrit ci-dessus s’inscrit dans plusieurs des cinq secteurs de financement prioritaires du CERIC : l’intervention précoce afin d’aider les enfants dans leur choix de carrière, la pratique du développement de carrière ayant une incidence sociale et économique, et l’incidence des services d’orientation professionnelle sur les politiques et les programmes.

EN SAVOIR PLUS